Les acteurs de la filière cacao s\'accordent à Abidjan sur un \"agenda\" mondial
0
 

Écouter
Les acteurs de la filière cacao s\'accordent à Abidjan sur un \

Les acteurs de la filière cacao s\'accordent à Abidjan sur un \"agenda\" mondial

AFP | Lu 2050 fois | Publié

Les principaux acteurs de la filière cacao, réunis à Abidjan pour la première Conférence mondiale sur \"l\'or brun\", se sont accordés vendredi sur un \"agenda global\" destiné à éviter un futur déficit de l\'offre par rapport à la demande, redouté par l\'industrie.

Publié à la clôture de la conférence, ouverte mardi, cet "agenda" de quinze pages a pour objectif d'assurer une économie cacaoyère "durable", via un "plan d'actions pour dix ans", tant au niveau de la production, de l'industrie que des gouvernements et de la consommation. Il appelle les pays producteurs à "l'élaboration et la mise en oeuvre de plans nationaux de développement cacaoyer, sur la base d'approches de partenariat public-privé local". Ce type de plan national, "boussole de l'économie cacaoyère" pour un pays, "doit être formulé de manière transparente et participative avec tous les acteurs", a expliqué lors de la conférence de presse finale Jean-Marc Anga, directeur exécutif de l'Organisation internationale du cacao (ICCO), qui organisait l'événement avec la Côte d'Ivoire, premier producteur mondial. Selon M. Anga, il s'agit d'éviter un "déficit structurel" de l'offre par rapport à la demande dans les années à venir. L'industrie redoute un tel déficit du fait de la demande toujours forte en Europe et en Amérique du Nord - les deux plus grands débouchés - et en pleine explosion dans les pays émergents (Brésil, Inde et Chine). Selon le document final, les plans nationaux doivent viser à transformer les exploitations cacaoyères en entreprises commerciales modernes et fournissant "des revenus équitables", alors que de nombreux paysans vivent dans la pauvreté. La hausse de la productivité et de la qualité par l'amélioration des techniques et des équipements, dans le respect de l'environnement, font aussi partie des objectifs affichés. L'"agenda global" ne comporte ni objectif chiffré ni calendrier d'exécution, et les acteurs réunis à Abidjan (industriels, négociants, gouvernements, ONG, experts et dans une moindre mesure producteurs) n'ont pris aucun engagement en matière de financement. La Côte d'Ivoire représente à elle seule 35,6% de la production mondiale de cacao avec 1,41 million de tonnes, sur les 3,962 millions de tonnes attendues pour la récolte 2011-2012, devant le Ghana (21,7%) et l'Indonésie (12,1%). L'Afrique représente 70,3% du marché mondial, devant l'Amérique latine (15,4%) et l'Asie-Océanie (14,3%). La prochaine Conférence mondiale sur le cacao est prévue en 2014 aux Pays-Bas.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Libye: des centaines de mercenaires russes évacués du front de Tripoli, selon le GNA

Burundi: Ndayishimiye, du parti au pouvoir, déclaré vainqueur de la présidentielle

Burkina : 13 "jihadistes" tués lors d’un accrochage dans le nord (sources sécuritaires)

Une Ong pour la promotion des actions du gouvernement de Côte d’Ivoire présentée à Man

Maurice Bandaman annonce l’inscription prochaine des pierres préhistoriques d’Ahouakro au patrimoine culturel de l’UNESCO