La relance du secteur de l’électricité au Libéria, une priorité pour George Weah
0
 

Écouter
La relance du secteur de l’électricité au Libéria, une priorité pour George Weah

La relance du secteur de l’électricité au Libéria, une priorité pour George Weah

Aip | Lu 4456 fois | Publié

A la tête du Libéria depuis un peu plus de trois mois, Georges Weah fait de la relance du secteur de l’électricité, notamment la remise en états du réseau et des infrastructures, largement endommagés par plusieurs années de guerre, une des priorités de son action, a-t-il déclaré, jeudi, à Abidjan, où il a entamé la veille, une visite de travail et d’amitié.

Pour sa deuxième journée en Côte d’Ivoire, le chef de l’Etat libérien effectuait une visite de la centrale de l’un des producteurs d’électricité indépendants (IPP) du pays, CIPREL en l’occurrence. Avec une capacité de 556 mégawatts le producteur est le leader sur le marché ivoirien. M Weah, accompagné du vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan et du ministre du Pétrole, de l’Energie et du Développement des Energies renouvelables, Thierry Tanoh  a bénéficié d’une visite guidée des installations.

« Notre problème, c’est l’électricité. C’est pourquoi nous sommes là », a-t-il confié au terme de cette visite, présentant les priorités de son gouvernement. Il a indiqué cibler également les infrastructures  routières, un secteur dans lequel la Côte d’Ivoire, avec l’électricité, se pose aujourd’hui selon lui comme un modèle dont peut tirer profit son voisin libérien.

« On ne peut pas être voisin et un côté ça marche et l’autre côté non. Il faut s’aider les uns les autres », a-t-il signifié.

En matière d’énergie électrique, la Côte d’Ivoire  et le Libéria trois projets prioritaires dont l’Electrification transfrontalière de 18 localités du Liberia à partir de la Côte d’ Ivoire et ce depuis 2013. A fin 2017, les livraisons d’énergie au Libéria se sont élevées à environ 19 GWh.

Les deux autres projets sont l’aménagement hydroélectrique de Tiboto de 220 MW avec le réseau électrique associé et l’interconnexion électrique Côte d’Ivoire, Libéria, Sierra-Léone, Guinée (CLSG).

Le dernier cité va consister en la construction et l’exploitation d’une ligne 225 kV longue de 1303 km et de douze (12) postes de transformation Haute Tension/Moyenne Tension (HT/MT) répartis au niveau des quatre Etats. A compter de  la mise en service de la ligne en 2019, la Côte d’Ivoire s’est engagée à fournir 83 MW qui seront repartis à part égale entre les trois autres Etats.

« Ces projets prioritaires témoignent bien de la bonne qualité des relations de coopération entre les deux pays (Côte d’Ivoire et Libéria) notamment sur le plan énergétique », a traduit le ministre Thierry Tanoh .

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

RDC: un entrepôt de la commission électorale attaqué dans l'est (armée)

Elections en RDC: Fayulu refuse tout report et clarifie sa position

Zuénoula affiche un taux de 104% à la campagne de vaccination contre la méningite A

Municipales partielles: Les bureaux de vote ferment après un scrutin apaisé à Bingerville

Municipales partielles: Deux fraudeurs pris la main dans le sac à Booko