Côte d’Ivoire : une microfinance ivoirienne remporte le prix SFD 2018 à l’édition 2018 de « la Finance s’Engage »  
0
 

Écouter
Côte d’Ivoire : une microfinance ivoirienne remporte le prix SFD 2018 à l’édition 2018 de « la Finance s’Engage »   

Côte d’Ivoire : une microfinance ivoirienne remporte le prix SFD 2018 à l’édition 2018 de « la Finance s’Engage »  

Didier N'Doli | didier.ndoli@rti.ci | Lu 2835 fois | Publié

La microfinance CAC filiale ivoirienne du groupe Cofina a remporté le prix du meilleur SFD 2018 à l’édition 2018 de ‘’La Finance s’Engage’’. 

Avec plus de 32 milliards de crédits octroyés aux PME ivoirienne en 2018, le groupe COFINA acteur clé de la méso finance a démarré ses activités en 2014. 

La méso finance désigne une offre simple et essentielle, nous en avons fait notre cœur de métier chez CAC.

La méso finance est la voie alternative de la finance, elle permet d’accompagner les classes moyennes émergentes et plus spécifiquement les entrepreneurs individuels et les PME dont les besoins de financement sont devenus trop importants pour les institutions de microfinance traditionnelle, mais dont la structure entrepreneuriale reste encore consi­dérée comme insuffisamment formelle par les banques commerciales.

Quatre années après, il devient un pilier leader de la méso finance en Côte d’Ivoire et dans la sous-région.

 

‘’Nous sommes partis du constat que l’offre de financement aux entreprises de taille intermédiaire est quasi inexistante en Afrique. Les plus petites entreprises pouvant s’adresser aux institutions de microfinance et les plus solides peuvent se tourner vers les banques classiques’’, a fait savoir Jean luc Konan, Président Directeur Général du Groupe lors de la remise officielle du prix. 

‘’Cependant seulement 6,4% des PME africaines ont accès aux financements bancaires alors que ce sont les premiers pourvoyeurs de richesses dans nos économies africaines en créant près de la moitié des emplois. Nous nous adressons précisément à cette catégorie intermédiaire en développant des produits et des services adaptés à de nouveaux besoins émergents’’, ajoute-t-il avant de féliciter son équipe pour le grand chantier abattu.

Il faut noter qu’en Afrique, les PME représentent 90 % des sociétés privées et 33 % du PIB. La méso finance est donc une réponse efficiente au nouveau paradigme des marchés émergents Africains.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Brésil: le domicile du président du parti de Bolsonaro perquisitionné

Le Secrétariat d’Etat chargé des Affaires maritimes veut redynamiser l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM)

Les autorités d’Alépé au secours des victimes des pluies diluviennes

Des aviculteurs formés à l’utilisation des antibiotiques en lien avec la sécurité sanitaire des aliments

Le gouvernement appelle à l’intensification des initiatives en faveur des femmes rurales