Performance historique de la direction générale des impôts avec 2000 milliards de francs CFA récoltés en 2018
0
 

Écouter
 Performance historique de la direction générale des impôts avec 2000 milliards de francs CFA récoltés en 2018

Performance historique de la direction générale des impôts avec 2000 milliards de francs CFA récoltés en 2018

Frederic Gore-Bi/RTIinfo | Lu 1792 fois | Publié

Le directeur général adjoint des Impôts, Cissé Aboubakari, a animé une conférence de presse, le jeudi 21 février 2019 à Grand-Bassam autour du thème “le contrôle interne, un outil au service du conservateur pour l’amélioration de la qualité du fonctionnement des conservateurs de la propriété foncière et des hypothèques”. Profitant de cette lucarne, il a révélé que la Direction générale des Impôts a franchi en 2018, la barre symbolique des 2000 milliards de francs CFA en terme de recette et de mobilisation de ressources.

‘’C’est historique, et ce résultat est le fruit de la conjugaison des efforts de toutes les composantes de notre administration fiscale parmi lesquelles la conservation foncière a joué pleinement sa partition”, a indiqué Cissé Aboubakari avant d’ajouter “permettez-moi de vous dire combien je suis heureux’’.

Une joie qui selon lui est la résultante de cette performance qu’il a qualifiée d’“historique”.

Mais au-delà de cette joie, le directeur général adjoint ne perd pas de vue les challenges à venir qui consisteront à mobiliser en 2019, quelque 2523 milliards de francs CFA.

Revenant sur la conférence, M. Cissé a indiqué qu’elle est “une tribune importante pour se parler, partager les bonnes pratiques en faisant le point des résultats précédents en vue de faire de la conservation foncière, une administration efficace et de haute qualité”.

‘’Quelques insuffisances ne seraient voilées notamment le déficit constaté dans plusieurs services de conservation foncière quant aux objectifs fiscaux assignés, le recouvrement des arriérés et pénalités qui reste en berne et les prestations fournies aux usagers qui restent compromises ainsi que le laxisme constaté dans certains services’’, a-t-il reconnu.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

SIA 2020 : Un nouvel organe de régulation a été mis en place pour les filières hévéa – palmier à huile (DG)

Le projet “50 millions de femmes africaines ont la parole” lancé en Côte d’Ivoire

Agboville: Les populations d’Adoukro sensibilisées sur les risques d’apatridie

Le comité de sûreté de l’aéroport de San Pedro installé

Communiqué: La BRVM sensibilise des investisseurs institutionnels et des émetteurs potentiels en Côte d’Ivoire