UK-Africa Investment Summit 2020 : Boris Johnson promet un partenariat gagnant-gagnant avec l’Afrique
0
 

Écouter
UK-Africa Investment Summit 2020 : Boris Johnson promet un partenariat gagnant-gagnant avec l’Afrique

UK-Africa Investment Summit 2020 : Boris Johnson promet un partenariat gagnant-gagnant avec l’Afrique

Frederic Goré-Bi / RTIinfo | Lu 1761 fois | Publié

Le Sommet Royaume Uni-Afrique (UK-Africa Summit) pour les investissements s’est ouvert ce lundi 20 janvier à Londres en présence de 20 pays africains et de nombreux hommes d’affaires. Proposer un partenariat gagnant-gagnant avec l’Afrique est l’objectif principal de cette rencontre, selon le Premier ministre Britannique, Boris Johnson. La Grande Bretagne entend consolider son influence économique, mais aussi politique en Afrique.

Le Royaume-Uni est à la recherche de nouveaux partenaires commerciaux, alors que le Brexit, prévu le 31 janvier, mettra fin à 47 ans de vie commune et de partenariats privilégiés avec l'Union européenne.

La sortie britannique de l’Union européenne, amène Boris Johnson à repenser à ses alliances internationales et ses accords commerciaux.

Et pour cela, le Premier Britannique Boris promet un partenariat gagnant-gagnant avec l’Afrique. "Le Royaume uni est à la pointe de la technologie, des finances et de l’éducation", a indiqué Boris Johnson à la cérémonie d’ouverture du sommet Royaume Uni-Afrique pour les investissements.

En effet, Londres considère que l'Afrique, dispose de 8 des 15 économies à "croissance des plus rapides" au monde. Devant 16 dirigeants des 21 pays représentés à cette première rencontre axée sur les investissements, Boris Johnson plaidera pour que son pays soit plus actif en Afrique. Et pour se montrer encore plus convaincant, le Premier ministre, conservateur a annoncé la révision de la politique d’immigration qui sera, selon lui, plus juste.

Et quand on sait la question migratoire est l’un des défis auxquels sont confrontés les pays africains, on peut conclure que Boris Johnson veut toucher le talon d’Achille de ses interlocuteurs pour mieux les séduire.

Prenant la parole après le chef du gouvernement Britannique, Abdel Fattah, le président égyptien et par ailleurs président en exercice de l’Union africaine a déclaré que "les défis du développent du continent sont liés à l’instabilité, le terrorisme et le changement climatique", avant de recommander aux pays africains de « travailler ensemble pour la réalisation des projets ambitieux, des infrastructures et de la zone de libre échange ».

"Il faut réduire le déficit commercial de nos pays afin de nouer des partenariats commerciaux. Et ce sommet devait permettre aux pays Africains d’explorer d’autres types de partenariat", a également recommandé Abdel Fattah.

Le partenariat entre le continent africain et le Royaume-Uni existe. Mais il s’agit de le renforcer. Le commerce s’élevait à plus de 43 milliards dollars en 2018. Près de 2000 entreprises britanniques opèrent en Afrique.

En 2016, les exportations de l’Afrique vers le Royaume-Uni représentaient 20 milliards de dollars, après avoir légèrement augmenté par rapport aux 16,7 milliards de dollars en 2015. Les principaux exportateurs de l’Afrique vers le Royaume-Uni, en 2016, étaient l’Afrique du Sud, qui détient la part du lion avec 58%, suivie du Nigéria avec 7%, l’Algérie, le Maroc et l’Égypte avec une part de 5% chacun.

Par ailleurs, la Grande Bretagne dans son engagement contre le réchauffement climatique abritera la COP26 à Glasgow en 2020, selon l’annonce faite par son premier ministre Boris Johnson.

Infos : Habiba Dembélé Sahouet

 
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Kenya: fin anticipée de l'année scolaire en raison du coronavirus

Les aviculteurs de Niakara exhortés à s’organiser en coopérative pour booster leur secteur d’activité

La ministre Kandia Camara veut des examens sans fraude cette année

Le Ministère de la salubrité et les opérateurs techniques passent en revue les difficultés d’assainissement suite aux inondations

4e pont d’Abidjan : démarrage ce mercredi du déguerpissement de l’emprise de Bromakoté