La Bourse d'Abidjan passe désormais à la cotation en continu
0
 

Écouter
La Bourse d'Abidjan passe désormais à la cotation en continu

La Bourse d'Abidjan passe désormais à la cotation en continu

AIP | Lu 951 fois | Publié

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a lancé lundi à son siège d’Abidjan, son passage à la cotation en continu sur le marché boursier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

La matérialisation de ce passage, qualifié de moment historique intervenant 15 ans jour pour jour après la naissance de la BRVM, a été faite à travers le dévoilement de l’écran géant de diffusion des cours par la ministre auprès du Premier ministre chargée de l’Economie et des Finances, Kaba Nialé. Cette dernière, en sa qualité de présidente de la cérémonie, s’est réjouie de sa tenue dans un environnement économique où l’on continue de ressentir les effets des crises survenues dans les pays développés mais qui ont permis à l’Afrique d’enregistrer, ces cinq précédentes années, une croissance plus grande que les autres régions du monde. Mme Kaba estime que le défi majeur concerne la mise en œuvre de politiques pour une croissance inclusive, ce qui nécessite d’importantes réformes qui impliquent tous les acteurs de l’économie et particulièrement les marchés financiers. Ce, en vue d’accroître la notoriété et la performance de la BRVM, pour financer les infrastructures, l’éducation et les programmes de santé. Depuis 1998, date de la création de la BRVM, la Côte d’Ivoire a eu régulièrement recours au marché financier de l’UEMOA, pour un montant de plus de 1.058 milliards FCFA dont 165 milliards pour la seule année 2012. La ministre s’est donc appesantie sur le rôle de la Bourse en tant qu’acteur incontournable du développement des pays de l’UEMOA. Auparavant, le directeur général de la BRVM et du DC/BR (Dépositaire central/Banque de règlement), Edoh Kossi Amenouvé a souligné les succès engrangés par l’institution, en 15 ans. « Contre vents et marées et malgré les crises successives, notre Bourse a fait son petit bonhomme de chemin pour se hisser aujourd’hui à la 6ème place des bourses africaines en terme de capitalisation domestique du marché des actions derrière Johannesburg, Le Caire, Casablanca et Nairobi, devant Maurice et Accra », a-t-il relevé. Tout en précisant qu’avec 37 sociétés cotées et une capitalisation boursière du marché des actions de 4.973 milliards FCFA au 15 septembre 2013, la BRVM a, en 15 ans, enregistré une croissance de 388% de sa taille, le DG a ajouté que le marché des obligations est passé d’une capitalisation de 83, au démarrage, à 957 milliards FCFA à la même date, soit une progression de 1053%. Aussi, note-t-il, malgré cette évolution fort appréciable, les principaux défis de la BRVM sont aujourd’hui la liquidité et l’attractivité. « Le passage à la cotation en continu (…) constitue l’un des instruments permettant de relever ces deux défis majeurs », assure M. Amenounvé. Cet outil se caractérise par une confrontation simultanée des ordres de bourse et a pour but de favoriser un plus grand nombre de transactions, contrairement au fixing qui établit un seul prix par jour pour une valeur. En outre, la cotation en continu permet de connaître, en temps réel, l’offre et la demande disponibles en fonction des anticipations des investisseurs et aboutit à la détermination de plusieurs cours de valeur pendant la journée (de 9H à 15H). Elle permet à la BRVM de se rapprocher davantage des standards internationaux, et entraîne des changements techniques, opérationnels et règlementaires importants.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les producteurs exhortés à éviter les produits phytosanitaires pour lutter contre les «salades de mers» à Abidjan

Plus de 3,5 milliards de FCFA à mobiliser au titre des bons et obligations en 2019 par le Trésor

La noix d’acajou s’achète à 300 FCFA le kilo à Vavoua

Les acteurs du secteur cajou de Niakara sensibilisés sur les dispositions de la campagne 2019

Des cambriolages récurrents dans des églises à Sakassou