Les services financiers mobiles comme moyens d'accès au financement en Côte d'Ivoire.
0
 

Écouter
Publicite
Les services financiers mobiles comme moyens d'accès au financement en Côte d'Ivoire.

Les services financiers mobiles comme moyens d'accès au financement en Côte d'Ivoire.

AIP | Lu 1807 fois | Publié

La société financière internationale du groupe de la Banque mondiale a réuni, jeudi et vendredi, des experts internationaux et africains en vue de faire des propositions pour donner de l’élan aux services financiers mobiles en Côte d’Ivoire au regard du potentiel considérable du marché pour améliorer l’accès au financement des foyers à faibles revenus, des petites entreprises et des zones difficiles d’accès.

Selon la SFI, plus de 4 millions d’Ivoiriens ont souscrit aux services financiers mobiles. Pour les experts, les services financiers mobiles peuvent être utilisés pour améliorer l’accès au financement en Côte d’Ivoire, notamment en faveur des individus subissant une marginalisation économique. Ils estiment que 14% seulement des ivoiriens ont accès aux services financiers formels, alors que la pénétration mobile est très élevée, estimée à plus de 90%. Il s’agit poursuit la SFI, d’une perspective intéressante du marché qu’il convient d’étudier, le marché ivoirien des services financiers mobiles étant déjà le plus grand et le plus dynamique de la région de l’Union économique et monétaire d’Afrique de l’Ouest. Les experts assurent qu’un facteur essentiel du développement des services financiers mobiles consiste en la création par les acteurs du marché de bons réseaux de distributeurs. S’appuyant sur l’exemple du Kenya, où plus de 90 000 distributeurs, proposent leurs services aux clients des zones rurales et urbaines, la SFI estime néanmoins qu’un réseau de distribution de plus grande envergure sera nécessaire pour améliorer l’accès à tous les types de services financiers et leur utilisation. D’après la SFI, en Côte d’Ivoire, on ne compte actuellement qu’un total d’environ 4 000 distributeurs de services financiers en agence et hors agence. Lors de l’atelier organisé par la SFI et la fondation Mastercard, l’accent a été sur l’élargissement des réseaux de distributeurs et les éléments clés liés à la gestion des liquidités du réseau et à la prévention des fraudes. En janvier 2012, IFC et la Fondation MasterCard ont lancé le partenariat pour l’inclusion financière, un programme de 37,4 millions d’USD destiné à permettre à 5,3 millions de personnes non bancarisées en Afrique subsaharienne d’accéder aux services financiers en cinq ans. L’objectif du programme est de développer des modèles commerciaux de microfinance durables, pouvant fournir des services bancaires à grande échelle et à moindre coût, et apporter une assistance technique aux opérateurs de réseau mobile, aux banques et aux fournisseurs de services de paiement afin d’accélérer le développement de services financiers mobiles bon marché.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | Athlétisme : Le champion du monde du 3000m steeple, Conseslus Kipruto positif au Covid-19 et forfait à Monaco

Détenus retrouvés morts au Tchad: la thèse de l'empoisonnement écartée

Somalie: au moins sept morts dans l'explosion d'une voiture piégée à Mogadiscio

Sénégal: six personnes inculpées après l'attaque du siège d'un quotidien

Une dizaine de blessés dans un conflit foncier à M’batto-Bouake (Bingerville)

Publicite
Publicite