Exploitation de l’or : le gouvernement ferme tous les sites illégaux
0
 

Écouter
Publicite
Exploitation de l’or : le gouvernement ferme tous les sites illégaux

Exploitation de l’or : le gouvernement ferme tous les sites illégaux

MC.Morokro| m.marieclaire@rti.ci | Lu 4272 fois | Publié

Le vendredi 18 octobre dernier, le gouvernement ivoirien a décidé de la fermeture de tous les sites d’exploitation artisanale d’or non autorisés. Cette mesure dans le but de maîtriser le secteur de l’exploitation du métal précieux.

Cette action permettra aussi l’identification de tous les sites et le recensement des orpailleurs. A l’issu de celle-ci "tous les sites non autorisés seront fermés et tous les orpailleurs non recensés expulsés», prévient un communiqué. Le gouvernement voudrait par ailleurs dénoncer l’exploitation de l’or qui s’exerce dans la plus grande illégalité avec des produits toxiques tels que le mercure et le cyanure qui polluent l’environnement. Les autorités annoncent que l’activité d’orpaillage sera organisée et encadrée pour être à terme une activité formelle, légale, qui utilise les techniques internationalement acceptées et tenant compte des critères recommandés sur le plan social et environnemental. En Côte d’Ivoire l’extraction d’or se fait généralement de manière artisanale. Cela malgré l’existence de compagnies dont la Sud-africaine Randgold Resources, l’Australienne Newcrest Mining et la Canadienne Mancha qui détiennent des permis d’exploitation. Un nouveau Code minier, plus attractif, est en élaboration par le gouvernement. Selon le ministère, la Côte d’Ivoire passera de 14 tonnes d’or en 2012, pour atteindre les 25 tonnes en 2015.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | Présidentielle 2020 : Plus de trois millions d’électeurs ont retiré leurs cartes (Communiqué)

Présidentielle 2020 : L’opposition dénonce l’envoi d’observateurs pour le scrutin

Le Gouvernement ivoirien apporte un appui à la mise à niveau des entreprises industrielles dans la filière ananas

Présidentielle 2020 : La plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections (POECI) appelle à la fin des violences

Manifestations en Angola : une centaine d'arrestations (gouvernement)

Publicite
Publicite