Master Banque-finance : 155 Ivoiriens diplômés à des postes de responsabilité
0
 

Écouter
Master Banque-finance : 155 Ivoiriens diplômés à des postes de responsabilité

Master Banque-finance : 155 Ivoiriens diplômés à des postes de responsabilité

AIP | Lu 1034 fois | Publié

Au total, 155 Ivoiriens diplômés en Master Banque et Finance sont à des postes de responsabilité dans divers secteurs d’activité en Côte d’Ivoire et à l’international, a révélé le président de l’Association des diplômés en Master Banque-finance (ADMBF)

Au total, 155 Ivoiriens diplômés en master Banque-finance sont à des postes de responsabilité dans divers secteurs d’activité en Côte d’Ivoire et à l’international, a révélé le président de l’Association des diplômés en Master Banque-finance (ADMBF), Laurent Ligué. M. Ligué qui s’exprimait, samedi, à la clôture de la 2ème édition du « MBF Days » qui s’est déroulée du 17 au 19 octobre, a indiqué que « pour impacter la vie économique, il n’est plus un secret de polichinelle de savoir qu’il importe d’occuper des postes de responsabilité ». « A ce niveau, nous dénombrons après douze années d’existence, 12% de nos membres à des postes de directeurs, 12% à des postes de chefs de service et 76% à d’autres postes de responsabilité », a-t-il affirmé. Le Master en Banque et Finance (MBF) a été créé en 2001, à l’initiative d’institutions financières africaines et internationales, à savoir la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC) et la Banque de France qui avaient pour objectif de doter les banques et les structures financières africaines de même que les entreprises de cadres de haut niveau pouvant faire face aux enjeux de la globalisation des marchés financiers. Il est logé au sein du centre africain d'études supérieures en gestion (CESAG), basé à Dakar, au Sénégal. Les diplômés MBF sont présents dans tous les secteurs d’activités et majoritairement dans le secteur bancaire, a-t-il ajouté, relevant que « le MBF a évolué timidement avec cinq Ivoiriens à sa création en 2001, soit 3% du total des diplômés, pour atteindre un nombre moyen de 14 Ivoiriens par an à ce jour ». Selon lui, on dénombre 61% des « mastériens » dans le secteur bancaire, 6% dans l’administration publique et 33% dans les autres secteurs dont particulièrement les secteurs pétroliers, des télécommunications, du conseil en finance et dans les institutions internationales. « Si on peut se réjouir des premiers acquis de cette jeune formation diplômante et professionnelle dans le monde économique ivoirien, notre satisfaction est plus grande quand nous corrélons le développement d’un secteur économique particulier avec le taux de présence de mastériens dans ce secteur », s’est félicité M. Ligué, par ailleurs, membre de la première promotion. Le « MBF Days » est un concept, un moment qui est mis à part dans l’année par les diplômés du Master en Banque et Finance du CESAG, pour promouvoir activement le rôle de la finance de qualité au service du développement et de la croissance de notre nation », a fait savoir le président de l’AD-MBF. Il a, par ailleurs, encouragé ses membres à l’occasion de cette deuxième édition du « MBF Days », à plus de professionnalisme et à promouvoir leurs expertise et expérience acquise ainsi qu’à marquer leur présence dans tous les secteurs du tissu économique. Aussi, Laurent Ligué a-t-il appelé les travailleurs, les étudiants soucieux du développement d’un système financier solide et désirant une formation de référence, à s’orienter sans crainte vers le MBF du CESAG.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des fonctionnaires de Tanda s’inquiètent de l’arrimage de la MUGEF-CI à la CMU

L’OIM réaffirme son engagement dans la gestion des frontières ivoiriennes

Un accident dans le cortège de l’épouse du premier ministre fait quatre blessés entre Odienné et Minignan

Le sous-préfet central de Tanda exhorte les femmes du département à se familiariser avec le numérique pour leur autonomisation.

La Représentation de la CPI sensibilise des leaders communautaires à Bouaflé