La part de l’industrie dans le PIB sera de 40%, d’ici 2020
0
 

Écouter
La part de l’industrie dans le PIB sera de 40%, d’ici 2020

La part de l’industrie dans le PIB sera de 40%, d’ici 2020

AIP | Lu 1016 fois | Publié

La part du secteur industriel dans le produit intérieur brut (Pib) de la Côte d’Ivoire de 30%, actuellement, sera porté à environ 40% en 2020, annonce le ministre ivoirien des Mines et de l’Industrie, Jean-Claude Brou, appelant àfinaliser la nouvelle politique industrielle ivoirienne basée sur la forte contribution du secteur privé, l’utilisation des avantages comparatifs ainsi que l’appui ciblé de l’Etat en matière d’accompagnement.

"Le gouvernement doit finaliser la nouvelle politique industrielle ivoirienne basée sur la forte contribution du secteur privé, l’utilisation des avantages comparatifs ainsi que l’appui ciblé de l’Etat en matière d’accompagnement", a-t-il plaidé, lundi, lors d’un passage aux "Grands rendez-vous" de Fraternité Matin, une tribune d’échange destinée à éclairer sur les grands sujets d’intérêt majeur pour le pays. M. Brou y a expressément indiqué que l’accroissement de la part du secteur industriel dans le Pib passe par l’amélioration du cadre d’incitation, par l’adoption d’un nouveau code des investissements avec des avantages plus importants, notamment pour les Pme, et les mesures visant l’amélioration de l’environnement des affaires. Selon lui, le renforcement des infrastructures industrielles, en particulier les terrains industriels, par une réforme globale de la gestion des zones industrielles devrait favoriser la mobilisation de moyens institutionnels et financiers adéquats et appuyer les entreprises du secteur, à travers le programme de restructuration et de mise à niveau. Celui-ci requérant un accompagnement tant au plan de l’outil de production que de la restructuration financière de la part des pouvoirs publics. Le commissaire du gouvernement ivoirien a surtout insisté sur la nécessité de mettre en place un mécanisme d’appui institutionnel, par la promotion des normes et de la qualité, la lutte contre la contrefaçon ainsi que la définition et la mise en œuvre de stratégies de développement et de transformation des matières premières agricoles. Suite à la longue crise survenue en Côte d’Ivoire, aggravée par la crise post-électorale de 2010 à avril 2011, le secteur industriel, à l’instar de nombreux autres de l’économie ivoirienne, a subi des à-coups qui ont contrarié ses prévisions économiques, marquées par la détérioration du climat des affaires, la délocalisation de plusieurs entreprises, la vétusté ou l’inadéquation de l’appareil de production.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

En continu

Corée du Nord: Moscou confirme la tenue prochaine d'un sommet Kim-Poutine

USA : Le rapport Mueller ne permet pas de blanchir Donald Trump des soupçons d'entrave à la justice

France : Abdelkader Merah reconnu coupable de «complicité» et condamné à 30 ans en appel

Les Algériens attendus pour un 9e vendredi de suite dans la rue

Un acteur de la société civile arrêté en Centrafrique