L’énergie à moindre coût au centre d’un séminaire régional à Abidjan
0
 

Écouter
L’énergie à moindre coût au centre d’un séminaire régional à Abidjan

L’énergie à moindre coût au centre d’un séminaire régional à Abidjan

AIP | Lu 966 fois | Publié

Un séminaire de formation portant sur un processus de montage d’un système d’énergie prônant la combinaison gaz naturel et énergies renouvelables, pour un accès à l’énergie à moindre coût pour tous, s’est ouvert lundi à Abidjan, à l’intention d’une soixantaine de spécialistes de l’énergie venant des ministères en charge de l’Energie et de l’Industrie de la Cedeao.

Durant deux jours, des experts de l’Union internationale du gaz (UIG) ayant une expérience de ces processus, vont partager à ce séminaire, leur aperçu des résultats à succès de ce combustible à faible teneur en carbone, en présentant des exemples concrets et des études sur plusieurs cas. Ce séminaire se tient en prélude à la 16è Conférence sur le gaz dans le golfe de Guinée qui s’ouvre mercredi également à Abidjan. « Le Cedeao dispose des réserves de gaz avec une part importante pour le Nigéria suivi de la Côte d’Ivoire et le Ghana », a indiqué le directeur de l’énergie de la Cedeao, Dabiré Bayaornibè qui a révélé que le projet de gazoduc reliant le Nigéria au Togo et Ghana a eu d’importants impacts sur les populations. Il a annoncé, par ailleurs, l’expansion du projet de gazoduc à d’autres Etats de la Cedeao. « Toutes les sources d’énergie sont nécessaires pour atteindre l’énergie durable pour tous », a souligné le secrétaire général de l’UIG, Torstein Indrebo, assurant que le gaz naturel joue un rôle important et peut changer la vie des populations. Selon lui, l’Afrique est riche en toutes sortes d’énergies. Il a exhorté les Etats ouest-africains à utiliser les « pratiques optimales » pour accéder à l’énergie durable sure et abordable. Le secrétaire général de l’UIG a invité ces Etats ouest-africains à la mise en place de politiques permettant d’attirer les investisseurs. « Il faut un cadre institutionnel incitatif permettant aux acteurs privés d’investir dans l’énergie renouvelable », a ajouté le représentant de l’ONUDI, Akmel Akpa. Le ministre ivoirien du Pétrole et de l’Energie, Adama Toungara, en procédant à l’ouverture du séminaire, a affirmé que l’énergie « n’est ni un privilège ni une source de cloisonnement social. Tout le monde a droit à l’énergie, à l’électricité, à la lumière ». Aussi, estime-t-il que « l’énergie à coût abordable doit être pour tous ».
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les cours interrompus aux lycée de garçons et Mamie Fetai de Bingerville

La Côte d’Ivoire lance un programme de renforcement des capacités de hauts cadres de l’administration publique

Des enseignants du lycée moderne de Sakassou regagnent les salles de classe

Le déguerpissement des occupants illégaux des forêts de Tafiré a débuté lundi

Des fonctionnaires de Tanda s’inquiètent de l’arrimage de la MUGEF-CI à la CMU