"Africa Europa", première édition africaine à Abidjan du 19 au 20 novembre 2013.
0
 

Écouter
Publicite

"Africa Europa", première édition africaine à Abidjan du 19 au 20 novembre 2013.

MC.Morokro| m.marieclaire@rti.ci | Lu 1804 fois | Publié

Avec son retour sur la scène internationale, comme hub économique, Abidjan abrite la 3ème édition de la convention d’affaire euro-africaine dénommée "Africa Europa" qui a ouvert ses portes ce 19 novembre 2013. Elle est organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Côte d’Ivoire en partenariat la CCI de Rouen.

"Africa Europa", la première édition africaine qui attend 200 entreprises ivoiriennes et africaines et plus de 100 entreprises européennes vise à offrir une opportunité aux opérateurs économiques africains et européens, soucieux de nouer des relations d’affaires en vue du développement, du renforcement ou de la diversification de leurs activités respectives. "Africa Europa" ouvert aux entreprises en activités depuis plus de trois années, ayant au moins 10 employés avec un chiffre d’affaires minimum 165 millions de F CFA vient se positionner comme une solution d’envergure pour ces deux continents. Le ministre du commerce extérieur de la France Monique Bricq, estime que cette plate forme bilatérale d’échange à grande échelle en Côte d’Ivoire est un signal fort montrant que la France est là pour soutenir le développement des pays africains afin d’assurer une condition démocratique meilleure. "Le couple Afrique Europe a de l’avenir", a-t-elle ajouté. Par ailleurs cette plateforme d’échange est ouverte aux entreprises africaines en activité cautionnées par la Chambre de Commerce de leur pays.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un mécanisme de participation citoyenne pour une meilleure sécurisation du département initié à Gbéléban

Les populations de Gbéléban instruites en matière de prévention des menaces sécuritaires

Covid-19: Le Président Alassane Ouattara appelle les Ivoiriens à la responsabilité et à la discipline

Le Président Alassane Ouattara reconsidère sa décision de ne pas briguer un nouveau mandat

Environ 2.000 condamnés pour des infractions mineures graciés

Publicite
Publicite