Noix de cajou ivoirienne: première campagne dans le cadre de la réforme
0
 

Écouter
Noix de cajou ivoirienne: première campagne dans le cadre de la réforme

Noix de cajou ivoirienne: première campagne dans le cadre de la réforme

AFP | Lu 1762 fois | Publié

La campagne 2014 de commercialisation de la noix de cajou ou anacarde en Côte d'Ivoire, deuxième producteur mondial, a été lancée lundi, marquant le début de l'application de la réforme de la filière destinée à garantir un prix d'achat aux paysans, a-t-on appris mardi de source officielle. Le prix d'achat aux paysans a été fixé à 250 F CFA (0,38 euro) le kilogramme au cours de la campagne de 2014 contre 200 F CFA (30 cts d'euro), un "prix rarement respecté", lors de la campagne écoulée (2013).

"Cette augmentation, élément essentiel de la réforme vise à payer la juste rémunération des efforts des 250.000 planteurs d'anacardes", a expliqué, à l'AFP, le ministre ivoirien de l'Agriculture Mamadou Sangafowa Coulibaly. M. Coulibaly a également annoncé, pour cette campagne,l'installation "des brigades de surveillance pour vérifier le respect du prix d'achat" et lutter contre la fuite de la production hors de la Côte d'Ivoire. Le gouvernement ivoirien avait décidé fin novembre 2013, dans le cadre de cette réforme, de garantir désormais un prix d'achat pour les producteurs de coton et de noix de cajou, comme c'est déjà le cas pour le café et le cacao. "L'objectif du gouvernement est (...) de faire en sorte que 60% du prix CAF (Coût, assurance, fret) soit payé aux producteurs, de même que cela est fait pour le café et le cacao", avait expliqué le porte-parole du gouvernement Bruno Koné. La Côte d'Ivoire, deuxième producteur mondial d'anacarde, avec 500.000 tonnes, derrière l'Inde (700.000 t), aspire à occuper le premier rang. La noix de cajou produit de l'amande utilisée en cuisine et dans les produits cosmétiques. La coque de la noix brute contient un liquide qui est utilisé comme fluide pour les systèmes de freinage des avions. La pomme de cajou sert également à produire du vin, de la liqueur, du sirop, de la confiture et du jus. La filière emploie 250.000 producteurs regroupés dans une vingtaine de coopératives et nourrit 1,5 million de personnes directement ou indirectement.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | La Côte d’Ivoire compte désormais 13037 cas confirmés, 6908 guéris et 87 décès. (Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique)

Urgent | Coronavirus : 165 cas, 98 guéris et 03 décès enregistrés ce mardi 14 juillet 2020 (Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique)

La Grande chancelière salue les qualités de Gon Coulibaly (Oraison)

“Le Lion” Gon Coulibaly “aurait été un grand président” (Kandia Camara)

Amadou Gon Coulibaly, l’artisan des 156 actions du programme social du gouvernement (SG présidence)