Démarrage des travaux du train urbain d’Abidjan, un accord signé
0
 

Écouter
Publicite
Démarrage des travaux du train urbain d’Abidjan, un accord signé

Démarrage des travaux du train urbain d’Abidjan, un accord signé

RTI avec AIP | Lu 4876 fois | Publié

Le Ministre des Transports, Gaoussou Touré, accompagné de ses collègues, Cissé Abdourahmane (Budget), Adama Toungara (Energie) assurant l’intérim du du Premier Ministre, a procédé vendredi à la signature d’un accord cadre indiquant le démarrage des travaux du train urbain entre l’État de Côte d’Ivoire et le Groupement d’entreprises (DTP TERRASSEMENT, BOUYGUES Travaux publics, DONGSAN ENGINEERING, HYUNDAI ROTEM COMPANY).

"Le projet de train urbain reliera Anyama à l’aéroport FHB, via Abobo, Adjamé, Plateau, Treichville et Port-Bouët. Ce système permettra d’assurer le transport d’environ 300 000 personnes par jour", a déclaré le ministre des transports, Gaoussou Touré, lors de cette cérémonie qui s’est tenue à la salle de conférence dudit ministère en présence de plusieurs autres ministres ivoiriens. Cette initiative qui entre dans le cadre du désengorgement du trafic routier et de la modernisation du système des transports dans la capitale économique du pays, devrait permettre de trouver des réponses aux embouteillages à Abidjan, qui ‘’engendrent des pertes importantes pour l’économie ivoirienne’’, souligne M. Touré. Il a en outre annoncé la construction de quais modernes, et l’arrivée de compagnies privée de transport lagunaire par "bateaux-bus de dernière génération" qui "relieront dans des délais records de 8 à 30 minutes la quasi-totalité des communes d’Abidjan".
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plus de 5 milliards FCFA de budget primitif 2021 pour la région de San Pedro

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.519.213 morts dans le monde depuis son apparition fin décembre 2019

Mali: le colonel Malick Diaw élu à la tête du Conseil national de transition (AFP)

L'Arabie saoudite affirme que ses alliés sont d'accord pour résoudre la crise du Golfe

Sahara occidental: la situation reste confuse après la rupture du cessez-le-feu

Publicite
Publicite