Le gouvernement ivoirien veut maîtriser la masse salariale publique
0
 

Écouter
Le gouvernement ivoirien veut maîtriser la masse salariale publique

Le gouvernement ivoirien veut maîtriser la masse salariale publique

RTI avec AIP | Lu 1414 fois | Publié

Le gouvernement ivoirien s'engage à maîtriser la masse salariale publique estimée à 42,3% au-delà de la norme dans l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) établie à 35% des recettes fiscales.

Lors du conseil des ministres tenu lundi, le gouvernement a adopté une communication relative à la stratégie de maîtrise de la masse salariale sur la période 2014-2022, selon le communiqué de la réunion parvenu mardi. "Cette stratégie engage la revalorisation des rémunérations des fonctionnaires tout en prenant en compte la nécessité de l'amélioration du pouvoir d'achat du travailleur et les capacités financières de l'Etat", indique le texte. La "stratégie" du gouvernement inclue "la poursuite du déblocage des avancements indiciaires, à travers l'étalement de leur effet financier sur cinq ans au maximum, la reprise des avancements indiciaires tous les deux ans et l'amélioration de la gestion des effectifs". A en croire le gouvernement, la mise en œuvre du plan de maîtrise de la masse salariale devrait contribuer à "corriger les injustices liées au blocage de l'effet financier des avancements" et permettre "le retour à la normalité" dans le traitement salarial des agents de l'administration publique. Depuis janvier, le gouvernement a dégagé 78,9 milliards F CFA ( plus de 157 millions USD) pour la revalorisation des salaires des fonctionnaires dont l'effectif est estimé à 150.000.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Abidjan accueille un forum économique Afrique-Europe pour promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes

L’Etat de Côte d’Ivoire demande le maintien des restrictions de liberté imposées à Laurent Gbagbo à la CPI

Des spécialistes africains réfléchissent sur les réponses à apporter à l’urgence sanitaire globale

Les femmes exhortées à consolider la paix dans la région du Tonkpi

Le préfet de Man sollicite le soutien de la chefferie traditionnelle pour des élections apaisées