Coopération ivoiro-française : Le premier C2D passé au scanner
0
 

Écouter
Coopération ivoiro-française : Le premier C2D passé au scanner

Coopération ivoiro-française : Le premier C2D passé au scanner

AIP | Lu 1329 fois | Publié

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, a présidé, mardi, l'ouverture des travaux de la revue à mi-parcours du 1er Contrat de désendettement et de développement (C2D) d'un montant de 413, 25 FCFA qui permettront d'en faire un bilan et planifier le second contrat.

Ces travaux qui réunissent les parties française et ivoirienne prennent fin vendredi et devront permettre de dresser le bilan des réalisations et des contraintes dudit contrat, préparer le 2ème C2D et éventuellement de réviser le contrat ou les conventions d’affectations pour une meilleure définition des priorités nationales. Il s’agira également de mieux prendre en compte l’évolution de l’environnement institutionnel et certaines approches de portée stratégique (décaissement rapide, priorité du gouvernement, etc.). M. Duncan a fait savoir que si la première année, c’est-à-dire 2012 a consisté en l’identification et l’instruction des projets et en la mise en place du cadre institutionnel du C2D, l’année 2013 a permis de porter à 11 le nombre de conventions d’affectation signées et qui consacrent 85% des engagements du budget alloué au 1er C2D. A fin avril 2014, a-t-il fait savoir, le montant total de 82,83 milliards FCFA (126 millions d’euros) a pu être décaissé au profit des prestataires, soit 70,15% (2012-2013) du montant remboursé et 83,95% des ressources mobilisées de la BCEAO. L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Georges Serre, a affirmé pour sa part que le 1er C2D étant muni d’un cadre institutionnel complet, stabilisé et connu, ils aborderont au cours de leurs travaux, la préparation du 2ème C2D sur des bases solides. Il a jouté qu’ils arriveront en fin de semaine à des résultats concrets quand à la durée, le montant et les secteurs du 2ème C2D. Le C2D est un mécanisme d’annulation des créances d’Aide publique au développement(APD) à travers un refinancement par subventions, des échéances de la dette remboursée par la Côte d’Ivoire. Ce contrat est un volet spécifique de l’annulation de la dette extérieure vis-à-vis de la France, après l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative des Pays pauvres très endettés( PPTE). Le 1er C2D a été signé le 1er décembre 2012 à Abidjan, rappelle-t-on.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le ministre de l’Hydraulique annonce 14 grands projets pour combler le déficit en eau potable sur le territoire national

Des déguerpis d’une forêt classée de Soubré sollicitent l’aide du gouvernement

Le ministre Ally Coulibaly dévoile ses projets 2020 en matière d’intégration régionale

45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique australe selon une alerte du Programme alimentaire mondial (PAM)

-Le Trésor Public s’engage dans une nouvelle dynamique après sa certification à la norme Iso 9001 version 2015