La CEDEAO va supprimer le permis de séjour pour ses citoyens
0
 

Écouter
La CEDEAO va supprimer le permis de séjour pour ses citoyens

La CEDEAO va supprimer le permis de séjour pour ses citoyens

APA | Lu 1463 fois | Publié

La Commission de la CEDEAO a annoncé qu’elle avait entamé le processus de suppression de la carte de séjour pour les citoyens des pays membres résidant dans un des pays de l’organisation sous-régionale.

Un communiqué publié jeudi à Abuja par le porte-parole de la Commission, Sunny Ugoh, a indiqué que permis de séjour de la CEDEAO constituait un obstacle à la liberté de circulation des personnes et des biens, comme le stipule le Protocole de la CEDEAO. “Le permis de séjour a été une source de discrimination et de harcèlement des citoyens de la Communauté”, insiste le même communiqué, citant le Président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Ouédraogo. Le Protocole sur la liberté de circulation des personnes, le droit de séjour et d'établissement qui a été adopté il y a 35 ans donne droit aux citoyens de la Communauté le droit de visiter n'importe quel pays de la région pendant 90 jours, sans visa. Selon le communiqué, ces dispositions font de la CEDEAO, la seule communauté économique régionale du continent à disposer d'un régime sans visa. Il a également expliqué qu'en vertu de ce protocole, les citoyens devraient bénéficier du droit d'entrée de séjour, de résidence, d'établissement et d'accès à la Cour de justice de la CEDEAO. Toutefois, souligne le communiqué, certains défis empêchent l'application de ce droit.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Présidentielle au Burundi: le général Ndayishimiye candidat du parti au pouvoir

Mali : Une attaque d’un camp de gendarmes fait 19 morts et 5 blessés

Coronavirus : Un cas suspecté à Abidjan est actuellement sous contrôle (communiqué)

Un site de recasement est en vue pour les déguerpis de la zone aéroportuaire d’Abidjan (Ministre)

170 milliards Fcfa seront investis pour le renforcement de l’alimentation en eau potable dans 12 villes ivoiriennes (Ministre)