Le programme de rationalisation de l’activité d’orpaillage lancé à Bouaflé
0
 

Écouter
Le programme de rationalisation de l’activité d’orpaillage lancé à Bouaflé

Le programme de rationalisation de l’activité d’orpaillage lancé à Bouaflé

AIP | Lu 1432 fois | Publié

Le ministre de l'Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou, a lancé, à Bouaflé, le programme de rationalisation de l'activité d'orpaillage, en présence des autorités administratives, de la chefferie traditionnelle et des élus locaux.

Le ministre Jean-Claude Brou a indiqué que la rencontre avec la population, samedi, vise à expliquer les mesures prises par le gouvernement, afin que l'orpaillage contribue au développement économique et social "de façon plus saine, inclusive et sécurisée". Le conseiller technique au ministère de l'Industrie et des Mines, Bertin Ya, a expliqué que le plan de rationalisation consiste à identifier tous les sites d'orpaillage et à faire un recensement exhaustif de tous les orpailleurs travaillant sur les sites répertoriés. Selon M. Ya, ces étapes visent à localiser les sites situés dans les zones interdites, notamment les forêts classées, les permis de recherche et d'exploitation, et les plantations en production, car, a-t-il ajouté, l'orpaillage ne doit pas se réaliser n'importe où et n'importe comment. "Après cela, les orpailleurs qui seront dans les zones interdites seront purement et simplement déguerpis par la force et on n'admettra pas qu'il se réinstalle ailleurs sans autorisation de l'administration minière", a-t-il prévenu, invitant tous les orpailleurs à se mettre en règle vis-à-vis de l'administration minière habilitée à donner des autorisations. Le conseiller technique a souligné que ceux qui auront eu des autorisations seront formés et recevront un encadrement technique des agents de l'administration minière pour leur apprendre toutes les étapes de la recherche de l'or, afin d'éviter des éboulements, entrainant souvent des morts d'hommes. M. Ya a fait savoir que ce programme sera accompagné par les ministères de la Santé et de la Lutte contre le Sida, de l'Agriculture et de l'Education nationale et de l'Enseignement technique. Selon lui, ces ministères interviendront dans la prise en charge des enfants exerçant dans l'orpaillage, la santé des orpailleurs utilisant des produits nocifs comme le mercure ou le cyanure, et la réhabilitation des sites détruits à travers un reboisement. Le ministre Jean-Claude Brou a déjà procédé au lancement du programme de rationalisation de l'activité d'orpaillage dans plusieurs localités, notamment Boundiali, Korhogo Ferké, Katiola et Divo.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Gambie: une manifestation pour réclamer le départ du président Barrow fait trois morts

Le Maire de Guibéroua lance une opération de salubrité publique dans sa ville

Le complexe minier d’Ity en tête des sociétés aurifères du pays avec 10,97 tonnes d’or brut

Daoukro : Une Ong lance une campagne pour éradiquer les grossesses en milieu scolaire dans l’Iffou dénommée “Ne touche pas à ma jupe”

Le Ministre Jean-Claude Kouassi annonce des mesures pour lutter contre l’orpaillage clandestin