Le patron de Megaupload sort du silence et conteste les accusations du FBI
0
 

Écouter
Publicite
Le patron de Megaupload sort du silence et conteste les accusations du FBI

Le patron de Megaupload sort du silence et conteste les accusations du FBI

France24 | Lu 1849 fois | Publié

Kim Dotcom revient longuement dans les mdias no-zlandais sur sa conception de ce qutait Megaupload, le site que le FBI a fait fermer le 20 janvier. Il conteste avoir t la tte dune \"organisation criminelle aux ramifications mondiales\". Il a maigri de 16 kilos et il a une envie vorace den dcoudre avec les autorits amricaines. Kim Dotcom, le controvers patron de feu le site de tlchargement et de streaming Megaupload, est sorti du silence dans lequel il stait mur depuis son arrestation le 20 janvier. Il est revenu dans un long entretien accord la chane de tlvision no-zlandaise 3 News et au quotidien \"New Zeland Herald\" sur la bataille qui loppose au dpartement amricain de la Justice et au FBI, responsables de la fermeture de Megaupload fin janvier. Libr sous caution il y a une semaine aprs avoir pass un mois derrire les barreaux, Kim Dotcom se prsente dornavant comme un chantre de la lutte contre le tlchargement illgal. Il y a des preuves qui dmontrent de manire vidente que nous nous battions contre le tlchargement illgal Megaupload, assure ce millionnaire dont les comptes bancaires ont tous t gels. Pour chaque e-mail du procureur qui va dans un sens, jen ai 100 qui prouvent le contraire, jure Kim Dotcom. Une rponse lacte daccusation du ministre amricain de la Justice qui contient plusieurs messages changs entre les salaris de Megaupload intercepts par le FBI. Des e-mails qui semblent dmontrer que les responsables du site tiraient un profit financier du tlchargement illgal. Ce sont ces discussions en ligne qui ont permis aux enquteurs daffirmer que Megaupload tait une organisation criminelle aux ramifications Bouc missaire Une description de son activit qui fait bondir Kim Dotcom. En sept ans dexistence, nous navons jamais eu une seule assignation en justice de la part dun ayant-droit, explique-t-il en rappelant que Megaupload a pay des avocats des millions de dollars pour mener sa barque en tout lgalit. Le fondateur du site controvers souligne mme quune vingtaine de personnes soccupaient exclusivement denlever les liens vers des contenus illgaux du site. Au final, Kim Dotcom juge quil est un bouc missaire, une sorte dagneau sacrificiel remis aux majors du disque et du film. Je ne comprends pas pourquoi le FBI a fait fermer Megaupload mais ne sen est pas pris Mediafire, Rapidshare et dautres sites qui font exactement la mme chose que nous, conclut-il. Le FBI juge que lactivit de Megaupload a fait perdre lindustrie de la musique et du cinma plus de 500 millions de dollars. Cest ce titre quils ont demand aux autorits no-zlandaises de leur remettre Kim Dotcom afin quil soit jug sur le sol amricain. La justice no-zlandaise se penchera sur la demande dextradition partir daot 2012.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Prsidentielle 2020 : Des OSC prconisent le recours au juge constitutionnel pour lligibilit des candidats

Les femmes du RHDP appellent la classe politique privilgier les actions de paix et de cohsion

Coronavirus : l'OMS impatiente d'analyser les essais cliniques russes

Les marches annonces par l'opposition pour jeudi interdites Gagnoa

La Secrtaire charge des droits de l'homme Aime Zbyoux appelle la jeunesse de Gagnoa renoncer aux manifestations

Les plus lus
Publicite
Publicite