Syrie: Plainte à Paris contre Assad pour actes de torture et de barbarie
0
 

Écouter
Syrie: Plainte à Paris contre Assad pour actes de torture et de barbarie

Syrie: Plainte à Paris contre Assad pour actes de torture et de barbarie

AFP | Lu 1941 fois | Publié

Une association marocaine a déposé plainte à Paris contre le président syrien Bachar al-Assad pour actes de torture et de barbarie pour les violences subies par les enfants syriens, a indiqué mercredi l'avocat de cette organisation, Me Emmanuel Ludot. Cette plainte avec constitution de partie civile, que l'AFP a pu consulter, s'appuie sur la règle de la compétence universelle, qui autorise un Etat à poursuivre les auteurs de certains crimes (crimes de guerre, crimes contre l'humanité, crimes de génocide) quel que soit le lieu où le crime a été commis et la nationalité des auteurs ou des victimes. Dans sa plainte, déposée lundi à Paris, l'Association marocaine pour la protection de l'enfance et l'éveil de la conscience de la famille note que l'ONU a rangé en juin la Syrie sur sa "liste de la honte" rassemblant les protagonistes de conflits qui recrutent, utilisent, tuent ou mutilent des enfants. L'association cite en exemple une opération menée le 9 mars par les forces syriennes et des miliciens alliés au régime contre le village d'Aïn Arouz, dans la région d'Idlib, où ont été raflés des dizaines de garçons âgés de 8 à 13 avant d'attaquer le village "Ces enfants ont ensuite été utilisés par des soldats et des miliciens comme boucliers humains placés devant les vitres des autocars transportant les militaires pour pénétrer dans le village lors de l'assaut", indique la plainte. Pour l'association, ce type d'exactions viole la convention de New York relative aux droits de l'enfant que Damas a ratifiée en 2003 et est considéré comme un crime de guerre par le statut de Rome fondateur de la Cour pénale internationale (CPI). Elle estime que la responsabilité pénale du président syrien est engagée en sa qualité de donneur d'ordre. "L'association considère qu'il y a un défaut de réponse judiciaire aux événements syriens", a déclaré Me Ludot à l'AFP. "Cette plainte donne à la justice française une opportunité d'agir".
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | La Côte d’Ivoire compte désormais 3115 cas confirmés, 1530 guéris et 35 décès. (Ministère de la Santé)

Urgent | Coronavirus : 86 cas, 29 guéris et 02 décès enregistrés ce mercredi 03 juin 2020 (Ministère de la Santé)

Une opération de reboisement et de planting d’arbres au lycée moderne de Bonon

Le Commandant supérieur de la gendarmerie nationale exhorte ses éléments à se protéger et à continuer la sensibilisation sur la maladie

Covid-19 : don de cache-nez aux établissements de Katiola

Publicité