GB: Cameron, affaibli, remanie son gouvernement tout en maintenant le cap
0
 

Écouter
GB: Cameron, affaibli, remanie son gouvernement tout en maintenant le cap

GB: Cameron, affaibli, remanie son gouvernement tout en maintenant le cap

AFP | Lu 1541 fois | Publié

LONDRES, 04 sept 2012 (AFP) - Le Premier ministre britannique David Cameron a remani son gouvernement mardi mi-mandat, au moment o il traverse une passe dlicate avec la rcession et les lzardes dans sa coalition, mais il a conserv les poids lourds de son quipe, signalant un maintien du cap politique. Une vingtaine de postes ont chang de titulaires l'occasion du premier remaniement du gouvernement Cameron, en place depuis mai 2010 et compos de conservateurs et libraux-dmocrates. Cependant, le chef de la diplomatie William Hague, la ministre de l'Intrieur Theresa May ou encore le ministre des Finances George Osborne, impopulaire au point d'tre copieusement hu lundi aux jeux Paralympiques, ont conserv leur poste. L'opposition travailliste a dnonc un "remaniement sans changement", le dput Labour Michael Dugher regrettant le maintien du "dfaillant" Osborne. Parmi les changements les plus significatifs annoncs par Downing Street, figure la promotion au ministre de la Sant du ministre de la Culture, Jeremy Hunt, mis en cause au printemps pour ses relations troites avec le groupe de presse Murdoch, au coeur d'un scandale d'coutes tlphoniques. "C'est une tche immense et le plus grand privilge qui m'ait t confi", a ragi ce quadragnaire la sortie de Downing Street. Il reviendra ce fidle de M. Cameron - press encore il y a quelques mois par l'opposition de dmissionner - de mettre en oeuvre la rforme controverse du National Health Service (NHS), le service public de sant, engage par son prdcesseur Andrew Lansley. Autre victime de ce remaniement, qui ne modifie pas l'quilibre des forces entre conservateurs et lib-dm dans le gouvernement: le ministre de la Justice Kenneth Clarke. Cette figure du Parti conservateur, pro-europen convaincu, quitte son poste alors que M. Cameron subit depuis des mois des pressions de la part des bruyants eurosceptiques de son parti. Il est remplac par Chris Grayling, un nouveau au gouvernement, considr comme plus droite que son prdcesseur. La ministre des Transports, Justine Green, perue comme un obstacle l'extension controverse de l'aroport d'Heathrow, a elle t relgue l'Aide au dveloppement. Quant au libral-dmocrate David Laws, contraint, quelques semaines aprs l'arrive au pouvoir de M. Cameron, de dmissionner de son poste de secrtaire d'Etat au Trsor dans une affaire de notes de frais falsifies, il revient au gouvernement par la petite porte: il dcroche le secrtariat d'Etat l'Education. Ce remaniement intervient en milieu de lgislature du gouvernement Cameron, alors que la rentre s'annonce ardue sur fond de crise conomique et de dissensions de plus en plus fortes entre conservateurs et lib-dm. Selon un sondage publi dimanche, 35% des Britanniques soutiennent les conservateurs et 9% seulement les libraux-dmocrates. En portant des postes intermdiaires des nouvelles ttes, M. Cameron essaie d'apporter un peu de sang neuf en vue des lections lgislatives de 2015, sans pour autant changer de politique. Il demande "une nouvelle gnration de faire avancer les rformes", rsume le Times conservateur. "Ce que nous faisons maintenant est de nous (...) concentrer sur l'application des rformes et leurs rsultats", a expliqu mardi la ministre de l'Intrieur sur BBC. Avec ce remaniement, M. Cameron tente aussi de "dompter les dputs rebelles" de son parti, estime le Times. Les premires ractions chez les Tories laissaient penser qu'il avait rempli, pour l'instant tout au moins, son objectif. "J'aime ce remaniement", a comment la dpute Nadine Dorries, l'une des voix les plus critiques de M. Cameron chez les conservateurs. bed/dh/ih
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La 2e dition du Forum international coaching 4 Africa souvre en dcembre

Les travaux de la rouverture de lembouchure de Grand-Bassam dbutent en novembre

Mali: six morts dans une attaque contre des groupes progouvernementaux

Macdoine du Nord: le Premier ministre demande des lections anticipes aprs la rebuffade de l'UE

Soro Guillaume, ex-prsident de l'Assemble nationale, a annonc qu'il sera candidat la prsidentielle de 2020.