RDC: La police disperse des manifestants de l'opposition
0
 

Écouter
RDC: La police disperse des manifestants de l'opposition

RDC: La police disperse des manifestants de l'opposition

AFP | Lu 1660 fois | Publié

La police congolaise a dispersé samedi matin des manifestants qui s\'étaient rassemblés dans le quartier de Limete où se trouve le siège du principal parti d\'opposition à Kinshasa, peu avant l\'ouverture du sommet de la Francophonie, faisant un blessé, a-t-on appris auprès de la police et d\'un représentant de l\'opposition sur place.

La police qui a interdit toute manifestation a lancé en début de matinée plusieurs grenades lacrymogènes après avoir été visée par des jets de pierres, a précisé à l'AFP ce membre de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). En fin de matinée les manifestants ont repris leur jets de pierres et ont été de nouveau dispersés, selon la police. C'est à cette occasion, précise-t-on de même source, qu'un homme a été blessé à l'oeil. Les manifestants qui étaient alors au nombre d'environ 200 sont partis vers un autre lieu de la capitale, le quartier de Mombele, a précisé la police L'UPDS, le parti d'opposition historique a lancé un appel à accompagner son chef Etienne Tshisekedi lors de sa rencontre avec le chef de l'Etat français François Hollande prévue en fin d'après-midi dans le nord de Kinshasa. D'autres petites manifestations ont également été dispersées à Lubumbashi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, où une centaine de personnes ont tenté de se rassembler dans le centre-ville, apprend-on auprès de l'UDPS. Dans les faubourgs, où résident nombre de partisans du parti, la police a également dispersé des tentatives de rassemblement. Selon un membre de l'opposition interrogé par l'AFP, ces opposants s'étaient rassemblées pour saluer la rencontre prévue entre MM. Tshisekedi et Hollande. Toujours selon la même source, cinq personnes ont été légèrement blessées ou intoxiqués par des gaz lacrymogènes. Un enfant a été grièvement blessé par une voiture de police qui arrivait sur les lieux, a-t-on ajouté. Ce bilan n'a pu être confirmé de source officielle.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Cinéma: le Fespaco s'ouvre sous tension pour son cinquantenaire

Cinéma: le Fespaco s'ouvre sous tension pour son cinquantenaire

Présidentielle en Algérie: la police oblige un candidat à quitter Alger (entourage)

Les enfants de Songan disposent d’une école rénovée (Communiqué)

Egypte: un parti d'opposition dénonce "une campagne d'arrestations"