Alpha Condé souhaite qu\'Obama mette en application son discours d\'Accra
0
 

Écouter
Alpha Condé souhaite qu\'Obama mette en application son discours d\'Accra

Alpha Condé souhaite qu\'Obama mette en application son discours d\'Accra

AFP | Lu 1542 fois | Publié

Le président guinéen Alpha Condé est \"très satisfait\" de la réélection de Barack Obama et attend du président américain qu\'il \"s\'engage davantage dans la promotion de la démocratie en Afrique\" comme il s\'y était engagé à Accra, a-t-il déclaré jeudi sur RFI.

"Je suis très satisfait de son élection", a-t-il souligné. Interrogé sur ce qu'il attend du deuxième mandat de Barack Obama, le président guinéen a déclaré: "Je crois qu'il pourra mener la politique africaine telle qu'il l'avait définie à Accra, parce que comme il n'a plus d'élection (présidentielle à venir), il peut mener une politique plus librement". En juillet 2009, lors de son voyage au Ghana, le seul dans un pays d'Afrique sub-saharienne, Barack Obama avait appelé l'Afrique à prendre en main son propre destin et à combattre les pratiques antidémocratiques, les conflits et la maladie. Il avait signifié que le soutien américain au développement dépendrait de l'adhésion des gouvernements des pays africains aux règles démocratiques. "Je n'oublie pas (qu'il a dit) que l'Afrique a plus besoin d'assistance solide que d'hommes providentiels, donc ça veut dire qu'il va nous aider à avoir des instances solides démocratiques pour qu'on sorte des élections truquées et qu'il y ait le respect des droits de l'homme", a souligné Alpha Condé. En ce qui concerne la Guinée, "sa politique est très dynamique", s'est-il félicité. "Barack Obama a pris beaucoup d'engagements avec la Guinée et suit personnellement l'exécution de ces engagements", a indiqué le président guinéen, évoquant "la réforme des forces de sécurité et le renforcement de la coopération". "Les USA ont été les premiers à annoncer qu'ils vont annuler 100% de la dette" guinéenne, a aussi souligné M. Condé. Des élections législatives doivent avoir lieu en Guinée, mais leur date, initialement prévues dans le courant du premier semestre 2011, ont été sans cesse repoussées. Une "Commission électorale nationale indépendante" (Ceni) nommée par décret présidentiel le 29 octobre mais contestée par certains partis d'opposition doit proposer au chef de l'Etat un calendrier pour fixer la date de ces élections.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Deux morts et un blessé grave dans un accident de la circulation à Dimbokro

Agboville appelée à la vigilance face à la montée du COVID-19

COVID-19: L’l’Institut National d’Hygiene Publique ( INHP) lance une vaste opération de désinfection à Tiassalé

COVID-19: Des vivres et de non-vivres du Premier ministre aux populations de Niablé

COVID-19: Côte d’Ivoire Tourisme met en place un cadre de concertation pour des solutions pérennes