Iran : le Parlement va examiner la situation de l'avocate Nasrin Sotoudeh
0
 

Écouter
 Iran : le Parlement va examiner la situation de l'avocate Nasrin Sotoudeh

Iran : le Parlement va examiner la situation de l'avocate Nasrin Sotoudeh

AFP | Lu 1189 fois | Publié

Une commission du Parlement iranien va examiner la situation de l\'avocate défenseure des droits de l\'Homme Nasrin Sotoudeh, en grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention, a indiqué un député, Mohammad Hassan Asfari, cité mardi par les médias locaux.

"Si ce qui a été publié (à propos de la situation de Mme Sotoudeh) par les sites internet et les blogs (de l'opposition) est vrai, la commission de la Sécurité nationale convoquera très certainement le ministre de la Justice et le chef des prisons", a déclaré M. Asfari, membre de cette commission. L'avocate lauréate du prix Sakharov 2012 du Parlement européen est détenue depuis août 2010, et purge une peine de 11 ans de prison pour sa défense des prisonniers politiques et son action en faveur des droits de l'Homme aux côtés du prix Nobel de la paix Shirin Ebadi. Mme Sotoudeh, mère de deux jeunes enfants, a entamé le 17 octobre une grève de la faim pour dénoncer ses conditions de détention à la prison d'Evine, dans le nord de Téhéran, ainsi que les restrictions imposées aux visites de sa famille et le harcèlement dont celle-ci est victime. "Si la grève de la faim de Nasrin Sotoudeh vise à protester contre quelque chose d'illégal nous interviendrons, mais si c'est pour une demande personnelle nous ne ferons rien", a ajouté M. Asfari. Les membres de la commission de la Sécurité nationale doivent effectuer prochainement une visite à la prison d'Evine. Fin novembre, le chef du département des droits de l'Homme au sein du pouvoir judiciaire, Mohammad Javad Larijani, avait affirmé que Mme Sotoudeh était en "bonne santé" et qu'elle avait pu rencontrer sa famille, en réponse à une question sur la grève de la faim de l'avocate. L'ONU, l'Union européenne et les principales organisations internationales de défense des droits de l'Homme réclament régulièrement la libération de Mme Sotoudeh, considérée comme prisonnière d'opinion.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des militaires sensibilisés sur les droits de l’homme à Bouaké

La troisième édition du forum de la diaspora prévue mi-juillet

La société civile célèbre la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic de drogue

Ibn Chambas prône des élections apaisées en 2020 pour consolider la paix

Un individu mis aux arrêts pour violence sur des gendarmes à Téhin