Brésil: démission du ministre du Travail soupçonné de fraude
0
 

Écouter
Brésil: démission du ministre du Travail soupçonné de fraude

Brésil: démission du ministre du Travail soupçonné de fraude

AFP | Lu 2019 fois | Publié

Le ministre brésilien du Travail Helton Yomura, visé par une enquête pour fraude, a démissionné jeudi quelques heures après avoir été suspendu de ses fonctions par la Cour suprême.

Le président brésilien Michel Temer "a reçu et accepté la lettre de démission du ministre qu'il a remercié pour le travail accompli", a indiqué un communiqué de la présidence.

"Je n'ai jamais commis d'acte délictueux ou d'irrégularité dans le cadre de mes fonctions au ministère", a affirmé Helton Yomura dans sa lettre de démission, cité par le quotidien O Globo.

Helton Yomura avait été suspendu jeudi par la Cour suprême, dans le cadre d'une vaste opération de la Police Fédérale, baptisée "registro espurio" (faux registre), qui vise à démanteler un réseau de dirigeants politiques et haut fonctionnaires accusés d'avoir manipulé le processus d'inscription des syndicats au ministère du Travail. 

D'après les enquêteurs, certains syndicats versaient des pots-de-vins pour faciliter leur enregistrement.

La police a par ailleurs annoncé avoir procédé jeudi à trois interpellations et à dix perquisitions dans les bureaux ou aux domiciles de fonctionnaires, à Brasilia et à Rio dans le cadre de cette enquête.

M. Yomura, qui a été interrogé jeudi au siège de la police fédérale à Brasilia, a été interdit de se rendre au ministère et d'entrer en contact avec les autres personnes visées par l'enquête.

M. Yomura est membre du PTB (centre), la même formation politique que Cristiane Brasil, qui avait été nommée à ce ministère début janvier, mais n'a jamais pris ses fonctions en raison de révélations d'infractions au droit du travail.

Le jour même de sa nomination, la puissante chaîne TV Globo avait révélé que Mme Brasil avait été condamnée en 2016 à indemniser deux chauffeurs qu'elle n'avait jamais embauchés formellement et qui l'accusaient de les faire travailler jusqu'à 15 heures d'affilée. 

En raison de cet imbroglio, le poste du ministre du Travail était resté vacant pendant plusieurs semaines, jusqu'à la nomination de M. Yomura.

Cristiane Brasil est la fille de Roberto Jefferson, ex-député célèbre pour avoir dénoncé le scandale du "Mensalao", réseau d'achat de votes au Parlement pour soutenir les projets de l'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010). 

Lui-même condamné, M. Jefferson a obtenu une remise de peine pour avoir collaboré avec la justice.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

RDC: un entrepôt de la commission électorale attaqué dans l'est (armée)

Elections en RDC: Fayulu refuse tout report et clarifie sa position

Zuénoula affiche un taux de 104% à la campagne de vaccination contre la méningite A

Municipales partielles: Les bureaux de vote ferment après un scrutin apaisé à Bingerville

Municipales partielles: Deux fraudeurs pris la main dans le sac à Booko