Le plan de paix de Trump est "une perte de temps" (ministre israélienne)
0
 

Écouter
Le plan de paix de Trump est

Le plan de paix de Trump est "une perte de temps" (ministre israélienne)

AFP | Lu 1080 fois | Publié Il y a 24 jour(s)

Le plan du président américain Donald Trump pour la paix entre Israël et les Palestiniens, attendu depuis des mois, est une "perte de temps", a déclaré mercredi une ministre israélienne.

"Le fossé entre Israéliens et Palestiniens est beaucoup trop grand pour être comblé" par ce plan, a déclaré la ministre de la Justice Ayelet Shaked, lors d'un colloque organisé à Jérusalem par le quotidien anglophone Jerusalem Post. 

"Je pense personnellement que c'est une perte de temps", a-t-elle assuré en réponse à une question portant sur l'initiative de paix de l'administration Trump.

"Je suis simplement plus réaliste et je sais qu'actuellement, il n'y a pas d'avenir à ces projets, mais attendons de voir ce que les États-Unis vont proposer", a-t-elle ajouté.

M. Trump avait indiqué fin septembre que le plan pourrait être présenté dans "deux, trois ou quatre mois". Il avait aussi pour la première fois exprimé, sans s'engager, une préférence pour la solution dite à deux Etats, c'est-à-dire la création d'un Etat palestinien qui coexisterait en paix avec Israël.

Mme Shaked ainsi que d'autres membres du parti nationaliste religieux Foyer juif, partenaire clé de la coalition du Premier ministre Benjamin Netanyahu, s'opposent à la solution politique à deux Etats pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

De son côté, la direction palestinienne a gelé les contacts avec l'administration Trump, qu'elle accuse de parti pris outrancièrement pro-israélien. 

Le président palestinien Mahmoud Abbas considère que la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël --annoncée en décembre 2017--, la fermeture du bureau de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) à Washington et la fin de l'aide américaine aux réfugiés palestiniens "mettent à mal la cause palestinienne et constituent une violation du droit international".

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

France: le référendum d'initiative citoyenne, une demande montante des "gilets jaunes"

Une ONG offre des cadeaux à une cinquantaine d’orphelins à Gagnoa

Un cortège funèbre fait un blessé grave à Bouna

Zimbabwe: Mnangagwa promet des réformes pour promouvoir la démocratie

"Gilets jaunes": plus d'une centaine de gardes à vue à Paris (préfecture)