La Thaïlande renvoie 73 réfugiés rohingyas en Birmanie
0
 

Écouter
 La Thaïlande renvoie 73 réfugiés rohingyas en Birmanie

La Thaïlande renvoie 73 réfugiés rohingyas en Birmanie

AFP | Lu 1278 fois | Publié

La Thaïlande a expulsé vers la Birmanie des dizaines de réfugiés rohingyas, a indiqué jeudi un responsable, malgré l\'appel de l\'ONU aux pays de la région d\'accepter cette minorité musulmane apatride qui fuit des violences communautaires dans l\'ouest birman.

Les 73 Rohingyas, dont 15 femmes, ont été renvoyés en Birmanie mercredi après que leur bateau s'est échoué sur l'île de Phuket (sud), selon Ditthaporn Sasasmit, porte-parole d'un organe gouvernemental chargé de la sécurité intérieure. "Les vagues étaient hautes et cela aurait été dangereux d'aller plus loin, alors la Thaïlande les a autorisés à entrer dans le pays et les a placés en détention en tant qu'immigrés illégaux", a-t-il ajouté. Ils ont ensuite été reconduits à la frontière. Human Rights Watch (HRW) a appelé Bangkok à "abandonner sa politique inhumaine d'expulsion sommaire des Rohingyas, brutalement persécutés en Birmanie, et à respecter leur droit à demander asile". Selon l'organisation de défense des droits de l'Homme, certains Rohingyas tombent entre les mains de trafiquants qui les attendent à la frontière et leur réclament de grosses sommes pour les emmener en Malaisie. Le Haut commissariat pour les réfugiés des Nations unies a récemment appelé les voisins de la Birmanie à ouvrir leurs frontières aux Rohingyas qui fuient l'Etat Rakhine où deux vagues de violences entre bouddhistes et musulmans ont fait au moins 180 morts et 110.000 déplacés l'an passé. Quelque 800.000 Rohingyas vivent confinés dans cet Etat de l'ouest birman, privés de nationalité par l'ancienne junte et considérés par l'ONU comme une des minorités les plus persécutées de la planète. Des centaines de milliers d'entre eux ont pris le chemin de l'exil au cours des dernières années, mais les récentes violences et l’intransigeance du Bangladesh voisin où ils ne sont plus les bienvenus risquent d'accélérer leur fuite, principalement vers la Malaisie. Environ 500 boat people, probablement des Rohingyas, avaient été forcés il y a quelques jours de nager les 500 derniers mètres d'un voyage de deux semaines vers la Malaisie, selon la police. L'un d'entre eux est mort heurté par une hélice de bateau.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Brésil: le domicile du président du parti de Bolsonaro perquisitionné

Le Secrétariat d’Etat chargé des Affaires maritimes veut redynamiser l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM)

Les autorités d’Alépé au secours des victimes des pluies diluviennes

Des aviculteurs formés à l’utilisation des antibiotiques en lien avec la sécurité sanitaire des aliments

Le gouvernement appelle à l’intensification des initiatives en faveur des femmes rurales