Le patron de l'OMS qualifie le coronavirus d'ennemi de l'humanité
0
 

Écouter
Le patron de l'OMS qualifie le coronavirus d'ennemi de l'humanité

Le patron de l'OMS qualifie le coronavirus d'ennemi de l'humanité

AFP | Lu 3438 fois | Publié

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié mercredi le nouveau coronavirus "d'ennemi de l'humanité", appelant en particulier l'Afrique à se préparer "au pire" même si le continent est encore peu touché.

"Ce coronavirus constitue une menace sans précédent. Mais c'est aussi une occasion sans précédent de nous rassembler contre un ennemi commun, un ennemi de l'humanité", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle.

"Plus de 200.000 cas ont été signalés à l'OMS et plus de 8.000 personnes ont perdu la vie", a-t-il ajouté, soulignant que plus de 80% des cas ont été recensés en Europe et dans le Pacifique occidental.

Mais le patron de l'OMS a une fois de plus demandé à l'ensemble de la communauté internationale de se mobiliser, insistant sur le fait que "l'Afrique devrait se réveiller, mon continent devrait se réveiller".

Il a expliqué que 233 cas avaient été répertoriés par les autorités en Afrique sub-saharienne, avertissant que de nombreux cas n'étaient sans doute pas détectés ou signalés.

"Dans d'autres pays, nous avons vu comment le virus s'accélère après un certain seuil. Donc le meilleur conseil à donner à l'Afrique est de se préparer au pire et de se préparer dès aujourd'hui", a affirmé Tedros Adhanom Ghebreyesus, originaire d'Ethiopie.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | Covid-19 : La Côte d’Ivoire compte désormais 2423 cas confirmés, 1257 guéris et 30 décès.

Urgent | Coronavirus : 47 cas, 38 guéris et 0 décès enregistrés ce lundi 25 mai 2020

Maurice: deux nouveaux cas de Covid après près d'un mois sans contamination

RDC: reprise du procès du principal allié du président, les prévenus à l'offensive

Huit marins enlevés au large du Bénin ont été libérés au Nigeria