Japon: la porte du dialogue reste ouverte avec la Chine, assure Shinzo Abe
0
 

Écouter
Japon: la porte du dialogue reste ouverte avec la Chine, assure Shinzo Abe

Japon: la porte du dialogue reste ouverte avec la Chine, assure Shinzo Abe

AFP | Lu 581 fois | Publié

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a déclaré jeudi que la porte restait ouverte pour un dialogue avec la Chine, malgré les critiques adressées à Pékin à propos d\'un différend territorial.

M. Abe a répété que l'utilisation le 30 janvier par une frégate chinoise d'un radar pour "verrouiller" dans sa cible un navire militaire japonais était "extrêmement regrettable". L'utilisation de ce type de radar est une procédure inhabituelle et peut signifier la préparation d'un tir imminent contre un objectif visé. "Mais nous ne fermons pas la porte au dialogue. C'est très important", a souligné M. Abe au Parlement. "J'aimerais que la Chine revienne à une attitude plus positive". Fin janvier, le Premier ministre avait suggéré un sommet sino-nippon pour améliorer les relations avec la Chine, très tendues depuis septembre en raison d'un conflit territorial concernant le petit archipel inhabité des Senkaku, administré par Tokyo mais revendiqué par Pékin sous le nom de Diaoyu. Le ministre nippon de la Défense, Itsunori Onodera, a jugé pour sa part que l'utilisation chinoise du radar de verrouillage représentait "une menace d'emploi de la force" telle que définie par la charte de l'ONU. "Il est nécessaire que le Japon et la Chine disposent d'un canal d'échange sur les questions de sécurité maritime", a proposé le ministre pour "éviter qu'un tel incident ne se reproduise". Pékin envoie régulièrement des navires, mais aussi dernièrement des avions, autour des Senkaku en mer de Chine orientale, depuis que l'Etat nippon a nationalisé en septembre trois de ces cinq îles en les achetant à leur propriétaire privé nippon. Le différend territorial s'était alors brusquement aggravé, avec notamment une semaine de manifestations antijaponaises, parfois violentes, à travers la Chine. Face à ce regain de tensions, Tokyo a annoncé récemment la constitution d'une force spéciale de 600 hommes et 12 navires pour surveiller et protéger l'archipel des Senkaku. L'archipel inhabité des Senkaku/Diaoyu est situé à 200 km au nord-est des côtes de Taïwan et 400 km à l'ouest de l'île d'Okinawa (sud du Japon). Outre sa position hautement stratégique, il recèlerait des hydrocarbures dans ses fonds marins. La crise qui couve entre les deux géants asiatiques ne laisse pas d'inquiéter et fait craindre un incident grave, notamment du côté des Etats-Unis dont les dirigeants s'emploient régulièrement à appeler Pékin et Tokyo à la retenue.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Turquie: détention préventive pour un universitaire dans l'attente de son procès

Turquie: détention préventive pour un universitaire dans l'attente de son procès

Irak: cinq morts dans un attentat à la voiture piégée à Tikrit

Ouganda : Sept pêcheurs ougandais tués par des miliciens congolais, selon la police

Cameroun anglophone: un professeur et un employé de l'Université de Buea enlevés