Colombie: un sénateur veut légaliser la cocaïne pour asphyxier les cartels
0
 

Écouter
Publicite
Colombie: un sénateur veut légaliser la cocaïne pour asphyxier les cartels

Colombie: un sénateur veut légaliser la cocaïne pour asphyxier les cartels

AFP | Lu 1996 fois | Publié Il y a 25 jour(s)

Alors que la Colombie produit 70% de la cocaïne mondiale, un sénateur de ce pays a déposé une proposition de loi inédite et audacieuse qui vise à asphyxier les réseaux de narcotrafic en légalisant la poudre blanche, dont l'achat de matière première et la production passeraient sous le contrôle de l'Etat.

"Ce qui me plaît le plus, c'est d'ouvrir (...) un nouvel espace de réflexion pour affronter un problème qui a conduit à 40 ans d'échec", confie à l'AFP Ivan Marulanda, dans sa ferme de Rionegro (nord-ouest), sur sa proposition qui a peu de chance d'aboutir immédiatement.

Le sénateur du parti Alliance verte (centre) -- qui compte neuf membres sur les 108 de la Chambre haute et 10 députés sur 171 -- juge toutefois qu'il est temps de briser un tabou: le 25 août, il a déposé une proposition de loi qui prévoit que l'Etat supervise la production et la distribution de cocaïne.

Le parlementaire suggère ainsi de "laisser aux communautés indigènes la production (de la feuille de coca) pour leur alimentation, les médicaments, les boissons, les cosmétiques" et, parallèlement, de "produire de la cocaïne pour les consommateurs colombiens, qui pourraient la consommer" dans le respect de la loi. Pour l'heure, la consommation est dépénalisée pour la dose maximum d'un gramme.

Il s'agirait alors "d'une cocaïne certifiée de bonne qualité", dont la production n'entraînerait pas de violence, "sans trace d'illégalité et sous contrôle médical pour les consommateurs qui ont besoin d'aide", dit le sénateur. "Enfin, ce qui reste de cette feuille de coca sera détruit, soit pour produire de l'engrais, soit simplement brûlé".

Pour être approuvé, le texte devra passer par quatre votes, deux au Sénat et deux à l'Assemblée, et devrait se heurter à nombreuses résistances, à commencer par celle du gouvernement du président conservateur Ivan Duque.


Mais pour Ivan Marulanda, la prohibition a été jusque-là totalement contre-productive. Pour preuve, aux Etats-Unis, les consommateurs sont passés de 2,2% de la population en 2010 à 2,6% en 2018, et la cocaïne n'a jamais été aussi disponible en Europe,, selon l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies.

 



 

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une milice veut faire de Dabou sa base arrière (Gendarmerie)

27 nouveaux cas de Covid-19 notifiés le 22 octobre 2020 (Ministère)

L’OMS préconise l’utilisation de nouveaux tests rapides pour diagnostiquer la Covid-19 en Afrique

Danané : Des rues transformées en carrières de sable en période de pluie

Je veux que la Côte d'Ivoire, notre pays, avance dans la paix (Kouadio Konan Bertin, candidat indépendant à la présidentielle de 2020)

Publicite
Publicite