L'affaire de la viande de cheval révèle les faiblesses de la traçabilité
0
 

Écouter
 L'affaire de la viande de cheval révèle les faiblesses de la traçabilité

L'affaire de la viande de cheval révèle les faiblesses de la traçabilité

AFP | Lu 1186 fois | Publié

L\'affaire de la viande de cheval, découverte dans des plats cuisinés en lieu et place du boeuf, révèle la fragilité de traçabilité en Europe des produits sur toute la chaîne, de l\'exploitation agricole à l\'assiette, estiment associations de consommateurs et professionnels.

"C'est vraiment un laisser-aller blâmable de la législation communautaire", a déclaré à l'AFP le président de l'association française de défense des consommateurs UFC-Que choisir Alain Bazot. "Les contrôles de l'administration sont relativement rares, une fois tous les deux, trois ans ou sur alerte, ce n'est pas ça qui permet d'assurer que le système de qualité et de traçabilité est au point", souligne le spécialiste Pierre Georget. L'Agence suédoise de l'alimentation admet pour sa part qu'il est "difficile de découvrir si un fournisseur a délibérément eu l'intention de tromper le consommateur, surtout si la fraude intervient trois, quatre chaînons avant que le produit final arrive en Suède". L'affaire est venue de la découverte dans des produits du géant international des produits surgelés Findus de cheval originaire de Roumanie, parfois à hauteur de 100%, dans des plats cuisinés, notamment des lasagnes, censés ne contenir que du boeuf. Le groupe a averti lundi les autorités françaises, britanniques et suédoises et mené sa propre enquête de traçabilité en amont, qui l'a conduit à mettre en cause le fournisseur de viande du groupe Comigel qui prépare ses plats, une société du sud-ouest de la France, Spanghero. Désengagement Une enquête lancée a posteriori en France vient de révéler un circuit commercial tortueux passant par des intermédiaires à Chypre et aux Pays-Bas, entre Spanghero et l'abattoir en Roumanie. Le ministre français à la Consommation Benoît Hamon s'attend à d'autres cas de fraude présumée lors des premiers résultats de l'enquête qui seront connus mercredi. Au passage, M. Hamon, un socialiste, a lancé une pique au Premier ministre britannique conservateur David Cameron. "Lui qui admire tant l'économie sans contrainte, peut en mesurer pleinement les conséquences sur un sujet aussi essentiel que la traçabilité des produits alimentaires: les Anglais croient acheter du boeuf et on leur fait manger du cheval! David Cameron revient de Bruxelles tout heureux d'être parvenu à faire baisser le budget de l'Europe, mais il serait bien inspiré de revoir les modèles économiques qu'il défend", a déclaré M. Hamon à la presse française. "Il y en a assez de cette tendance au désengagement de contrôle des autorités publiques et à confier aux professionnels la maîtrise du contrôle", reprend M. Bazot de l'association française de défense des consommateurs. "On le voit bien en France, les effectifs des services vétérinaires ne cessent de diminuer", affirme-t-il. "Cela fait plusieurs années que l'on tend à s'aligner sur la logique américaine qui consiste en matière d'hygiène à ne pas suivre les différentes étapes des produits alimentaires et en particulier les viandes et de passer à la fin au karcher, à l'eau de javel, tous les produits alimentaires", accuse-t-il. Les résultats de l'enquête permettront de "savoir si aujourd'hui il y a matière ou non à modifier la réglementation européenne", a déclaré le ministre français de l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, défendant la "très grande qualité" du système français de contrôle vétérinaire.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Burkina: au moins une dizaine de militaires tués dans une des plus graves attaques contre l'armée

Le procès du Président Omar el-Béchir ouvert ce lundi au Soudan

300 instituteurs contractuels en formation au CAFOP de Man

Ferkessédougou: Plusieurs dégâts causés par des éléphants dans les villages du canton Palaka

Niakaramadougou: Don de ciment pour la poursuite des travaux d’une école maternelle à Folofonkaha