L'élection du pape François: "révolution" et "surprise" pour la presse
0
 

Écouter
L'élection du pape François:

L'élection du pape François: "révolution" et "surprise" pour la presse

AFP | Lu 1112 fois | Publié

La presse italienne qualifiait jeudi de "révolution à Saint-Pierre" et de "surprise" l'élection de l'Argentin Jorge Mario Bergoglio à la tête de l'Eglise catholique sous le nom de François.

"Révolution à Saint-Pierre", écrit dans son éditorial le quotidien La Repubblica, estimant que les récents scandales au sein de la Curie romaine ont favorisé l'élection du pape argentin et coulé la candidature du cardinal italien Angelo Scola, donné parmi les favoris au début du conclave. "Le choix de la succession de Benoît XVI représente un bouleversement géographique et culturel du pouvoir de la Curie au Vatican tellement évident et symbolique (...) un geste d'ouverture et d'espoir qui clôt une époque et porte le pape en dehors des palais sacrés", poursuit le quotidien de gauche. "La surprise de François", titre en caractères géants le principal quotidien italien, le Corriere della Sera. "Le visage de François est un beau visage simple et clair qui ne s'est pas entraîné à dissimuler ce que pense la tête et ce que le coeur sent. Il exprime la volonté de changement sans rhétorique", a estimé dans son éditorial du Corriere le grand écrivain italien Claudio Magris. "L'élection de François est certainement une grande nouveauté. Nous ne savons pas si François voudra ou pourra le faire, mais le style normal avec lequel il s'est présenté au monde peut donner l'espoir d'un changement réel, et non rhétorique, de tant de choses qui doivent, et peuvent être changées", conclut M. Magris. "Si les cardinaux l'ont choisi, c'est peut-être aussi parce qu'ils ont compris que jamais comme maintenant l'Eglise devait envoyer un signal au monde. Le cardinal Bergoglio est de ceux qui vont manger à la cantine des pauvres (...) quand il est à Rome il se déplace en bus et en métro, il fait ses courses au supermarché", écrit La Stampa, le quotidien du groupe Fiat, en saluant son élection. "Et ce n'est probablement pas un hasard s'il a choisi de s'appeler François", estime le journal en allusion à Saint-François d'Assise le saint du XIIIe siècle si proche des pauvres.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le projet de plan d’action prioritaire 2020 de l’Agence ivoirienne de presse (AIP) soumis à l’examen de son conseil de gestion

Une étude de faisabilité de valorisation des sous-produits agricoles lancée à Abidjan

Une adolescente kidnappée à la gare de Bouna pour raison de mariage

Bondoukou abrite un atelier sur le renforcement du dialogue socio-sécuritaire

un présumé coupeur de routeépinglé par une patrouille de l’escadron de gendarmerie de Bouna