Barack Obama "très préoccupé" par la santé de Nelson Mandela
0
 

Écouter
Barack Obama

Barack Obama "très préoccupé" par la santé de Nelson Mandela

AFP | Lu 1177 fois | Publié

Le président américain Barack Obama s'est dit jeudi "très préoccupé" par l'état de santé de l'ancien chef d'Etat sud-africain Nelson Mandela, bientôt âgé de 95 ans, qui a été de nouveau hospitalisé dans la nuit de mercredi à jeudi.

"Nous sommes très préoccupés par l'état de santé de Nelson Mandela qui est un héros pour nous tous", a affirmé M. Obama alors qu'il rencontrait quatre dirigeants de pays africains à la Maison Blanche. "Nous pensons à lui et à sa famille et nous prions" pour eux, a ajouté M. Obama. "Il est aussi fort physiquement qu'il l'a été comme personnalité et comme dirigeant pendant des dizaines d'années. Nous espérons qu'il va triompher de cette dernière épreuve". "Nous savons tous combien il a tout donné pour son peuple, le peuple d'Afrique du Sud, le peuple du continent. Il a été une inspiration pour nous tous", a encore insisté le président américain. "Quand on pense à quelqu'un qui incarne toutes les qualités nécessaires à un dirigeant, celles auxquelles nous aspirons tous, le nom qui vient à l'esprit immédiatement est celui de Nelson Mandela. Nous lui souhaitons tout le bien possible", a conclu M. Obama qui venait de recevoir les présidents Ernest Koroma de Sierra Leone, Macky Sall du Sénégal, Joyce Banda du Malawi et le Premier ministre Jose Maria Neves du Cap Vert. L'ancien chef d'Etat sud-africain a de nouveau été hospitalisé dans la nuit de mercredi à jeudi pour une rechute de son infection pulmonaire.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des milliers de Soudanais réclament la dissolution de l'ancien parti au pouvoir

Des milliers de Soudanais réclament la dissolution de l'ancien parti au pouvoir

Des milliers de Soudanais réclament la dissolution de l'ancien parti au pouvoir

Brexit: Johnson empêché de faire adopter son accord

Des femmes de Kanawolo désapprouvent le site choisi pour la construction d’un marché