Un officier indien tué au Cachemire par des tirs de l'armée pakistanaise
0
 

Écouter
Un officier indien tué au Cachemire par des tirs de l'armée pakistanaise

Un officier indien tué au Cachemire par des tirs de l'armée pakistanaise

AFP | Lu 831 fois | Publié

Les forces armées pakistanaises ont tué par balle un officier de l'armée indienne, vendredi, près de la frontière disputée avec le Pakistan, dans la région du Cachemire, a déclaré le commandement de l'armée indienne.

L'attaque a été démentie par l'armée pakistanaise. "Un officier a été tué par l'armée pakistanaise près du secteur de Poonch", a indiqué à New Delhi un officier supérieur de l'armée à l'AFP. "Tout à coup, il y a eu des tirs depuis l'autre côté de la frontière, et notre officier a été tué", a-t-il précisé, sous couvert de l'anonymat. Le militaire tué, Bachan Singh, était stationné dans la région de Poonch, à 200 kilomètres au sud-ouest de la capitale du Cachemire indien, Srinagar. Un autre officier de l'armée indienne au Cachemire, Rajesh Kalia, a indiqué que cette dernière attaque "n'a pas pour l'instant été déclarée comme une violation du cessez-le-feu" car l'enquête est en cours. Les militaires indiens ont riposté "d'une manière contrôlée et la zone est calme à présent", a-t-il ajouté. Un porte-parole de l'armée pakistanaise, a nié catégoriquement dans un communiqué que des militaires pakistanais aient fait feu. "Aucun coup de feu n'a été tiré par aucun soldat pakistanais sur les positions indienne au dessus de la ligne de contrôle" qui divise le Cachemire, a-t-il assuré. L'Inde et le Pakistan, deux puissances nucléaires fortement militarisées, se sont livré trois guerres depuis leur indépendance concomitante en 1947 de l'empire britannique. Deux de ces conflits portaient sur le Cachemire, région divisée en deux mais revendiquée par chaque pays. La région a été récemment le théâtre d'accrochages militaires entre l'Inde et le Pakistan. La situation au Cachemire indien, où une insurrection séparatiste née voici plus de vingt ans a nettement diminué en intensité ces dernières années, s'est de nouveau tendue après l'exécution en février d'un séparatiste local.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des conducteurs de moto-taxis de Toulépleu sensibilisés sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics

Le maire de Touba s’engage à lutter contre l’insalubrité

Mali: mort d'un 11e militaire tchadien blessé, deux otages libérés dans le centre

Venezuela: Washington sanctionne 5 proches de "l'ex-président Nicolas Maduro"

Trump: les négociations commerciales avec la Chine se passent "très bien"