Koweït: un contrat de 700 md F Cfa pour la construction d'une centrale électrique
0
 

Écouter
Koweït: un contrat de 700 md F Cfa pour la construction d'une centrale électrique

Koweït: un contrat de 700 md F Cfa pour la construction d'une centrale électrique

AFP | Lu 1316 fois | Publié

La compagnie sud-coréenne Hyundai Heavy Industries a annoncé dimanche que son consortium avec la firme française Sidem avait remporté un contrat de 1,4 milliard de dollars pour la construction d'une centrale électrique et d'une usine de déssalment d'eau de mer au Koweït.

En vertu du contrat avec les autorités koweïtiennes, Hyundai devrait construire la centrale au gaz à cycle combiné pour 970 millions de dollars alors que Sidem se charge de la construction de l'usine de dessalement sur le site du complexe As Zour, situé à 100 km au sud de la capitale koweïtienne. Les travaux vont démarrer avant la fin du mois et devront être achevés à la fin de l'année de 2016, précise Huyandai dans un communiqué. A Koweït, la National Bank of Kuwait (NBK) a annoncé dimanche diriger un consortium international pour lever un prêt de 1,43 milliard de dollars destiné à financer le projet. Le projet, un partenariat entre les secteurs public et privé, a été attribué il y a un an aux compagnies GDF Suez Energy International (France), Sumitomo Corporation (Japon) et Abdullah Hamad Al-Sager and Brothers (Koweït) pour 2,5 milliards de dollars. Il prévoit une centrale électrique d'une capacité de 1.500 MW et une usine de dessalement d'une capacité de 105 million de gallons d'eau par jour. L'électricité et l'eau potable seront vendues au ministère de l'Electricité et de l'Eau pendant 40 ans. Dans un communiqué, la NBK précise qu'elle est le plus grand contributeur au prêt et l'unique banque koweïtienne au sein du consortium, qui inclut aussi la Japan Bank for International Cooperation (JBIC), la Nippon Export and Investment Insurance (NEXI), la Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ Ltd., la Sumitomo Mitsui Banking Corporation et la Standard Chartered Bank. Vendredi, le PDG de GDF Suez Gérard Mestrallet, avait annoncé à Paris que le projet, qui a pris du retard, était désormais sur les rails. "Nous sommes ravis d'être parvenus à finaliser le financement pour ce projet, qui est le premier projet indépendant de production d'électricité et d'eau au Koweit", avait-il dit dans un communiqué. Le complexe d'Az Zour sera détenu à 40% par le consortium, et à 10% par le gouvernement, tandis que les 50% des actions restantes seront offertes par l'Etat aux citoyens koweïtiens. La production d'électricité et d'eau de l'usine sera intégralement achetée par le gouvernement koweïtien pendant 40 ans. Le Koweït souhaite doubler sa capacité de production d'énergie d'ici 2017, qui doit atteindre 25 gigawatts en 2025. La centrale d'Az Zour représentera environ 10% de la capacité de production électrique du pays, et à peu près 20% de sa capacité de dessalement, assure GDF Suez.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Mali: le Président Ibrahim Boubacar Keita lance une initiative de sortie de crise sans l'opposition

Soudan: L'ex-Président Omar El-Béchir condamné à deux ans en centre correctionnel pour corruption

Les personnes en situation de handicap de Côte d’Ivoire appellent la paix pour les élections en 2020

Lacina Sermé est le nouveau président du Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d'Ivoire

Le ministre Vagondo inaugure le centre de secours d’urgence de Man