Malaysia Airlines : l'Australie part récupérer des débris suspects
0
 

Écouter
Malaysia Airlines : l'Australie part récupérer des débris suspects

Malaysia Airlines : l'Australie part récupérer des débris suspects

Avec AFP et Reuters | Lu 1314 fois | Publié

Un avion australien a repéré lundi des objets flottants dans l’océan indien, peut-être liés au Boeing 777 de Malaysia Airlines, disparu depuis le 8 mars. Un appareil chinois a aussi aperçu des débris suspects dans la même zone.

Alors que les recherches se poursuivent pour tenter de localiser le vol MH370 de la Malaysia Airlines, dont les autorités sont sans nouvelles depuis le 8 mars, un avion australien a localisé lundi deux objets flottants le sud de l’océan indien. "L’équipe à bord d’un (avion) Orion a indiqué avoir vu deux objets, le premier rond, gris ou vert, et le deuxième rectangulaire et orange", a expliqué le Premier ministre australien Tony Abbott devant le parlement à Canberra. Un navire est parti récupéré ces débris, détectés à 2 500 km au sud-ouest de la ville australienne de Perth. Trois avions participant aux recherches sont aussi en route vers cette zone. "Je vous préviens encore une fois (…) que nous ne savons pas si ces débris appartiennent au MH370. Il pourrait s’agir d’autres débris. Mais nous pensons possible de récupérer ces objets très bientôt, afin d’avancer dans l’élucidation de ce mystère tragique", a toutefois précisé Tony Abbott. Des débris détectés par un avion chinois Un peu plus tôt dans la matinée, l'agence officielle chinoise Chine Nouvelle avait elle aussi annoncé qu’un avion chinois de surveillance maritime avait localisé des "objets suspects", susceptibles d'appartenir au Boeing 777. L'équipage de cet appareil a vu deux objets flottants "relativement gros" ainsi que des débris de couleur blanche et de dimensions plus réduites dispersés sur plusieurs kilomètres. Un brise-glace chinois, le Xulong, a été dérouté pour mettre le cap sur cette zone. À la suite de cette annonce, l'Agence australienne de sécurité maritime (AMSA) a également rapidement envoyé sur zone l'avion de surveillance le plus perfectionné de la marine américaine, le P-8 Poseidon, sans pour autant pouvoir confirmer la présence de ces objets suspects. "Un P-8 Poseidon a été chargé d'enquêter sur les repérages effectués par l'avion chinois à 33 000 pieds d'altitude [10 000 mètres, NDLR]", a déclaré une porte-parole de l'AMSA à l’agence Reuters. "Ces objets avaient été localisés par l'avion chinois alors qu'il rentrait à Perth. Une estimation de leur dérive a été faite. Le P-8 n'en a pas retrouvé la trace."
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Sénégal est l'invité d'honneur au 13e FEMUA qui se tiendra du 14 au 19 avril à Abidjan

Burkina: six militaires tués ce mardi dans une embuscade dans l'Est

Coronavirus: trois nouveaux cas en Allemagne (ministère bavarois de la Santé)

Les transporteurs du Gôh adhèrent au projet de création de coopérative régionale de Transport

Les populations du Kabadougou appelées à éviter d’attendre les ultimes instants dans le processus de renouvellement des CNI