France : Dix morts dans une attaque au siège du journal satirique « Charlie Hebdo »
0
 

Écouter
Publicite
France : Dix morts dans une attaque au siège du journal satirique « Charlie Hebdo »

France : Dix morts dans une attaque au siège du journal satirique « Charlie Hebdo »

lemonde.fr | Lu 4284 fois | Publié

Au moins deux hommes armés ont attaqué à l'arme automatique le siège du journal satirique Charlie Hebdo, au 10, rue Nicolas-Appert dans le 11e arrondissement de Paris, mercredi 7 janvier vers 11 h 30. Le parquet de Paris a annoncé que douze personnes étaient mortes, aggravant encore le bilan de onze personnes tuées annoncé plus tôt par François Hollande à la presse.

Selon les informations d'une proche de la rédaction, jointe par Le Monde, Charb, dessinateur et directeur de la publication de Charlie Hebdo, aurait été blessé dans la fusillade. Le dessinateur Riss serait également blessé, mais dans un état moins préoccupant que Charb.

Selon la vidéo ci-dessous prise par un journaliste de l'agence Premières Lignes, les assaillants auraient crié « Allah Akbar » (« Dieu est grand ») au moment de tirer des coups de feu. Selon des témoins cités par des policiers, les agresseurs ont également crié « Nous avons vengé le prophète ».

 

« LES ATTAQUANTS ÉTAIENT RENSEIGNÉS »

« Les attaquants étaient renseignés et savaient qu'il y avait le mercredi à 10 heures, la réunion de rédaction hebdomadaire. Sinon, le reste de la semaine, il n'y pas grand monde dans les locaux », a dit une journaliste de Charlie Hebdo jointe par Le Monde, qui n'était pas sur place mais est en contact avec ses collègues.

Selon i-Télé, les aissaillants auraient pris la fuite à bord d'une voiture noire en direction de la porte de Pantin, où ils ont arrêté un automobiliste pour partir au volant de son véhicule. La poursuite est toujours en cours.

« HORREUR ABSOLUE »

Devant les journalistes, François Hollande a dénoncé « une exceptionnelle barbarie » visant un journal « c'est-à-dire l'expression de la liberté ». « La France est aujourd'hui devant un choc, devant un attentat terroriste, ça ne fait pas de doute », a-t-il asséné. « Dans ces moments-là, il faut faire bloc. » Sur place, le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve et la ministre de la culture Fleur Pellerin sont également présents aux côtés du président.

Une réunion ministérielle est prévue pour 14 heures à l'Elysée. Matignon a également annoncé que le plan Vigipirate était relevé au niveau « alerte attentats », le niveau le plus élevé, dans toute l'Ile-de-France.



Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L'ex-président sud-coréen Lee Myung-bak définitivement condamné à 17 ans de prison

Algérie/constitution: Reporters sans Frontières (RSF) appelle à une "réelle" liberté de la presse

Climat: La Niña, annonciatrice d'intempéries, est de retour (Onu)

Est de la RDC: au moins 15 morts dans une attaque du groupe armé ADF (sources concordantes)

Sénégal: 16 morts dans une collision entre un camion et un bus

Publicite
Publicite