Ce n’est pas parce qu’on écrit dans son téléphone portable qu’on est autorisé à commettre des fautes (Aimé Adopo Achi, enseignant et auteur)
0
 

Ce n’est pas parce qu’on écrit dans son téléphone portable qu’on est autorisé à commettre des fautes (Aimé Adopo Achi, enseignant et auteur)

RTI 1 | Lu 1726 fois | Publié

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

RDC: la contestation s'organise contre le choix du nouveau président de la Commission électorale

La CEDEAO équipe la Plateforme nationale de réduction des risques et gestion des catastrophes en Côte d’Ivoire

Hamed Bakayoko lance les travaux d'assainissement dans la commune d'Abobo

Les populations de M’Bahiakro exhortées à ne pas baisser la garde face au COVID-19

France : Jean Castex, nommé Premier ministre