Ce n’est pas parce qu’on écrit dans son téléphone portable qu’on est autorisé à commettre des fautes (Aimé Adopo Achi, enseignant et auteur)
0
 

Ce n’est pas parce qu’on écrit dans son téléphone portable qu’on est autorisé à commettre des fautes (Aimé Adopo Achi, enseignant et auteur)

RTI 1 | Lu 5924 fois | Publié

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Sénégal: Le dispositif de lutte contre le coronavirus est au point (ministre)

Guinée : Le ministre de l’Enseignement supérieur a démissionné

Des lauréats du Prix d’excellence exhortés à adopter un comportement de paix au quotidien

Dabakala : Des planteurs se plaignent du non respect du prix d’achat de la noix de cajou

La lutte contre la faim doit être multisectorielle (Représentant régional Scaling Up Nutrition)