La Chine vend à l'Afrique du riz en plastique ? Il n'y a pas de preuves
0
 

Écouter
La Chine vend à l'Afrique du riz en plastique ? Il n'y a pas de preuves

La Chine vend à l'Afrique du riz en plastique ? Il n'y a pas de preuves

AFP Factuel | Lu 7 fois | Publié Il y a 10 jour(s)

En Afrique de l’Ouest, de très nombreuses vidéos et publications sur les réseaux sociaux affirment que le riz en provenance de Chine contiendrait du plastique. De nombreux tests en laboratoire ont prouvé le contraire - et les vidéos censées démontrer l’existence de denrées alimentaires en plastique montrent la fabrication de faux aliments en résine destinés à la décoration de restaurants japonais.

“Voici un phénomène étonnant nous venant de Chine, il semblerait qu’on y produise du riz à base de plastique”. Cette inquiétante révélation est relayée, entre autres, par le site sénégalais Dakaractu.

Cette imitation de riz est fabriquée avec des patates douces, des pommes de terre et une résine synthétique (du plastique donc). Lorsque les ingrédients sont mélangés, ils forment des grains qui ressemblent au riz. Un parfum chimique est ensuite pulvérisé sur ces grains afin de leur donner l’odeur d’une marque de riz onéreuse, le riz Wuchang”, affirme le pureplayer dans un article daté du 25 décembre 2016, et très régulièrement re-partagé depuis, encore ces jours-ci.

D’innombrables articles, publications Facebook et vidéos sur Youtube relaient cette rumeur, en affirmant que la Chine cherche à “exterminer les Africains Noirs avec du riz en plastique”, ou encore que la Chine veut “tuer des Africains avec la complicité de certains Noirs prêts à tuer leurs compatriotes”. Ces messages d'inquiétude sont accompagnés d'appels exhortant les Africains à consommer du riz local.

D’où vient cette rumeur ?

Selon nos confrères des Observateurs de France 24, qui ont consacré une longue enquête à ce sujet en 2017, cette rumeur prend forme au début des années 2010. En 2011, le site Asia News affirme que du faux riz à base de patates douces et de résine industrielle synthétique serait commercialisé dans la ville de Taiyuan, dans la province de Shaanxi. Selon Asianews, une association officielle de restaurateurs aurait affirmé que manger trois bols de ce faux riz équivaudrait à ingérer un sac en plastique. Dans cet article, aucun fait, chiffre ou source officielle ne vient donner corps aux affirmations d’Asianews.

La rumeur fait alors le tour du monde, et celui de l’Afrique : au Sénégal, où le riz est l’aliment de base, de nombreux médias en ligne invitent leurs lecteurs à “faire attention en achetant du riz”.

En décembre 2016, peu avant les fêtes, les douanes du Nigeria saisissent à Lagos, la capitale économique du pays, une centaine de sacs présentés comme étant des sacs de “riz en plastique”. Pendant quelques jours, la rumeur semble avérée : mais des analyses menées par l’Agence nationale pour l’administration et le contrôle des médicaments (NAFDAC) permettent d’établir, quelques jours plus tard, que le riz incriminé n’est pas en plastique, mais “contaminé par des micro-organismes” et “impropre à la consommation humaine”.

Plus récemment, en août 2018, au Liberia, le ministre du Commerce, Wilson Tarpeh, s’est vu dans l’obligation de donner une conférence de presse pour démentir les rumeurs affirmant que le riz vendu par des Libanais dans le pays contenait du plastique.

Le site libérien Allafrica indique que le gouvernement a par la suite demandé aux laboratoires nationaux de mener une batterie de tests, lesquels ont mis en évidence que le “riz en plastique” n’était autre qu’un riz organique, aux propriétés nutritives parfaitement normales.

Bien que cette rumeur a été démentie plusieurs fois, des dizaines de vidéos et publications Facebook continuent d'affirmer, aujourd'hui encore, que du "riz en plastique" existe bel et bien.  

Une vidéo tournée par un internaute Ivoirien, datée du 14 janvier et vue plus de 120.000 fois, prétend par exemple démontrer l'existence de "riz en caoutchouc" ivoirien.

Que montrent les vidéos prétendant démontrer l’existence d’aliments en plastique ?

Certaines vidéos affirment prouver le processus de fabrication d’aliments en plastique. La chaîne SeneDirect a ainsi publié, en 2016, une vidéo vue plus d'un million de fois depuis. On y voit, dans une usine, un jeune homme jeter du plastique dans une machine, lequel ressort sous forme de granulés. 

Ces granulés ne sont en aucun cas des grains de riz en plastique, mais des particules de calage, servant à préserver les objets fragiles durant le transport. Sur Youtube, de nombreuses vidéos montrent des machines similaires, dédiées au recyclage du plastique. 

Sur Youtube, la chaîne DilendTv a ainsi posté, en 2016, une vidéointitulée “les Chinois vont faire tuer le monde : choux fabriqués en Chine”. L’on y voit un employé d’usine façonner un chou dans une matière qui pourrait ressembler à de la résine.

Mais comme le soulignaient Les Décodeurs en mai 2018, la “preuve” de la fabrication par la Chine d’aliments en plastique n’est autre qu’un extrait de reportage de la chaîne coréenne SBS diffusé en 2014. Les faux aliments visibles dans cette vidéo servent à la tradition japonaise du Sampuru, de faux aliments en résine mis en devanture dans les restaurants japonais pour aider les clients à choisir leur menu.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

En continu

Chine: Mort à 101 ans du secrétaire de Mao et critique du Parti communiste

Un ex-cardinal défroqué par le Vatican pour abus sexuels, une première

Nigeria: Buhari appelle au calme après le report des élections

Le ministre Amon-Tanoh rassure que l’élection présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire “se passera bien”

Un prêtre espagnol tué au Burkina Faso dans une attaque jihadiste

Les plus lus