Le FEMUA 8 pour l’intégration et le rapprochement des peuples sous l’égide de la CEDEAO.
0
 

Écouter
Le FEMUA 8 pour l’intégration et le rapprochement des peuples sous l’égide de la CEDEAO.

Le FEMUA 8 pour l’intégration et le rapprochement des peuples sous l’égide de la CEDEAO.

Lacinan Ouattara | lacinan.ouattara@rti.ci | Lu 1019 fois | Publié

Le Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (FEMUA), initié par le groupe ivoirien Magic System, le rendez-vous culturel le plus attendu du continent africain, a été lancé à Paris au siège de l’Organisation des Nations pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) le jeudi 29 février 2015. Cette année, pour la 8e édition, la CEDEAO qui célèbre ses 40 ans, est aux côtés du festival pour apporter son soutien. Occasion pour l’institution de réaffirmer sa volonté à devenir une institution au service des peuples.

Placé sous le signe de l’intégration et du rapprochement des peuples, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a tenu à accompagner cette 8è édition festival qui se tiendra du 21 au 26 avril 2015 à Abidjan. Kadré Désiré Ouedraogo, Président de la Commission de l’Institution sous-régionale, présent à Paris pour l'occasion, a salué cette initiative de Magic System et A’Salfo.

« Nous avons observé depuis des années ce festival et il est salutaire pour nous CEDEAO qui célébrons nos 40 ans sur tout l’année 2015. Nous avons décidé de devenir une institution au service des peuples depuis 2006 et le FEMUA nous offre une occasion unique de rencontrer les peuples. C’est pour cela que nous considérons que le festival va faire partie des manifestations de cette célébration », a tenu a précisé Kadré Désiré Ouedraogo.

Lors de cette rencontre face à la presse, le Commissaire général du Festival, Salif Traoré, dit A’Salfo (Magic System), Ambassadeur de l'UNESCO et Ambassadeur des Droits de l'Homme en Côte d'Ivoire qui avait à ses côtés les artistes Congolais Fally Ipupa et Burkinabè Smarty, a annoncé les grands axes du FEMUA à savoir le volet social, culturel, sportif avec l’aspect scientifique.

"Le Femua 8 sera, une fois de plus, l’occasion d’offrir la chance aux plus défavorisés avec la construction d’une école dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, région la plus touchée de la crise. Cela se fera avec l’aide de notre partenaire le Conseil du Café Cacao. Sur la programmation musicale, il y a aura plusieurs artistes venus de la CEDEAO, de l'Afrique centrale, d’Afrique du Sud, d’Ouganda, mais aussi de la France et des Etats-Unis", a indiqué Salif Traoré.

Comme les autres années, un cross populaire, un tournoi de Maracana et une table ronde, pour débattre des questions de l’avenir des industries culturelles, seront au menu de cette rencontre.

Le festival sera délocalisé, cette année dans une commune de Koumassi à Abidjan. Par ailleurs, la scène de l’Institut français d’Abidjan va aussi abriter des spectacles dans le cadre du FEMUA.

Heureux de soutenir depuis plusieurs années ce festival, l’Unesco par la voix de Eric Falt, Sous-Directeur de l’Information et de la Communication de l’Unesco n’a pas omis de mentionner la rôle de ce festival dans la réconciliation en Côte d’Ivoire ces dernières années.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le ministre Siandou Fofana annonce un projet de 600 milliards à Yamoussoukro le projet de développement touristique de la région du Bélier

La confédération africaine de football (CAF) réduit le nombre des clubs ivoiriens en coupes interclubs

Le Conseil de l’entente construit un collège “ultra-moderne” dans un village de Toumodi

La réhabilitation de la résidence du sous-préfet de Tienko fortement attendue

Un mort enregistré dans un accident de moto à M’Bahiakro