Bétika réalise \"Miracle\" son 4e album pour les mélomanes
0
 

Écouter
Bétika réalise \

Bétika réalise \"Miracle\" son 4e album pour les mélomanes

Ouattara Lacinan / o.lacinan@rti.ci | Lu 2672 fois | Publié

Depuis la sortie de son album \" Ah les hommes en 2005, on pensait que Bétika était en manque d\'inspiration. Malgré le succès, l\'artiste est restée fidèle à elle-même. Si chacun de ses concerts est une fête, il faut remarquer que chacun de ses albums est un doux voyage.

« Miracle » son dernier album sorti depuis quelques jours à Abidjan résume son monde musical et son parcours. Un parcours personnel parsemé d’embûches et de difficultés mais au bout duquel, elle affirme que Dieu l’a guidé. « Miracle » est ainsi un témoignage. C'est pour elle une manière de rappeler à tous que l’Amour de Dieu est au dessus de l’amour de l’être humain à travers le titre « Jésus, je t’aime ». Fidèle à la liberté de sa musique, Bétika explore dans « Miracle » les ramifications du genre avec d’autres sonorités, ivoirienne et africaine, complétant sa relecture du répertoire traditionnel de plusieurs compositions originales. Une belle incursion dans la musique nigériane avec « Bouche sucrée ». Cette avocate de l’Amour présente « Je l’aime » et « Mes yeux sur toi » pour indiquer que la thématique de l'Amour inspire avant tout. C'est le travail acharné de trois arrangeurs – Olivier Blé, Landry Tanoh et Serge Beynaud - qui aura permis de donner corps à cet opus de 11 titres chantés en français, bété, baoulé et lingala. Un pied dans la tradition, un autre dans la modernité, ces chansons témoignent de la vie quotidienne, de l’Amour et des merveilles de DIEU.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le pape veut "du concret" au cours d'un sommet sur les agressions sexuelles

L'ONU exhorte les Haïtiens à s'exprimer "de manière pacifique"

Le secrétaire général du Syndicat National des Inspecteurs d’Orientation de Côte d’Ivoire (SYNIOCI) interpellé par la police

Des jeunes de Mangouin-Yrongouin envahissent la sous préfecture de Biankouma

Le volume des investissements a connu une hausse de 51% en 2018 (CEPICI)

Les plus lus