FEMUA 12 : le BURIDA célèbre les 8 reines du festival
0
 

Écouter
FEMUA 12 : le BURIDA célèbre les 8 reines du festival

FEMUA 12 : le BURIDA célèbre les 8 reines du festival

Polus Agathon | polus.koui@rti.ci | Lu 108 fois | Publié

Dans la soirée d’hier vendredi 25 avril, le Bureau Ivoirien du Droit d’Auteur (BURIDA) a honoré les huit reines inscrites en affiche officielle à la 12ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA). Cette sympathique rencontre a eu lieu à dans un restaurant chic de Blockhaus à Cocody.

Au cours de ce diner-causerie, la Directrice Générale du BURIDA, Mme Irène Vieira et ses convives ont, pour l’essentiel, échangé sur le thème "Genre et Art". Un thème choisi à point nommé et qui épouse aisément le thème central du FEMUA 12 : «Genre et Développement ». A l’occasion, la Directrice Générale du BURIDA et ses illustres invités ont levé l’équivoque sur des préjugés qui entourent les femmes artistes. Ce fut l'opportunité pour elles d'échanger sur les questions de genre et surtout la participation des femmes dans le domaine artistique et musical. L’occasion s’est prêtée à des échanges constructifs, en présence de A’Salfo, DG de Gaou Productions, structure organisatrice du FEMUA.    

"On parle de l’accès des femmes au financement. La question du financement de l’art est déjà un problème. Ce problème est décuplé quand il s’agit des femmes artistes. Toute chose qui nous a motivé à initier en marge du Femua un dîner du Burida avec les huit femmes qui ont été sélectionnées sur les scènes du Femua", a déclaré la Directrice Générale du BURIDA. 

Les 8 reines du FEMUA 12 sont donc Oumou Sangaré, Allah Thérèse, Josey, Chantal Taïba, Claire Bahi, Mani Bella, Chidinma et Mariah Bissongo.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des militaires sensibilisés sur les droits de l’homme à Bouaké

La troisième édition du forum de la diaspora prévue mi-juillet

La société civile célèbre la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic de drogue

Ibn Chambas prône des élections apaisées en 2020 pour consolider la paix

Un individu mis aux arrêts pour violence sur des gendarmes à Téhin