Fally Ipupa a eu raison des “combattants“
0
 

Écouter
Publicite
Fally Ipupa a eu raison des “combattants“

Fally Ipupa a eu raison des “combattants“

Syntiche Kazon (Stg) | syntiche.kazon@rti.ci | Lu 4379 fois | Publié

Le concert de la star de la musique congolaise, Fally Ipupa, a bel et bien eu lieu ce vendredi 28 Février 2020 à l’Accor Hôtels Arena à Paris.

Malgré les protestations des “combattants“ quelques heures avant le spectacle qui avaient engendrés des scènes de violences et de graves incendies aux abords de l’Accor Hôtels Arena, le roi de la Rumba congolaise a pu se produire devant plus de 20 000 spectateurs. Le concert a cependant été placé sous haute surveillance avec quelques interpellations et une cinquantaine de manifestants congolais ont été expulsés de la France pour vandalisme et trouble à l'ordre public.

Fally Ipupa interrogé par Radio Nostalgie le lendemain du concert a confié qu’il “était en contact direct avec Dieu“. Puis d' ajouter : « Tout ce que Dieu fait est bon. Même si le concert était annulé, je resterais positif. » Les chanteurs tels que Mokobé, Bramsito ou encore Dadju sont venus soutenir l’artiste.

Il faut retenir que Fally Ipupa est une star de la musique congolaise en Afrique et à l’extérieur du continent avec plus de 1,4 millions d’abonnés sur You Tube. Mais ses affinités au régime de l’ancien président Joseph Kabila et du président actuel Félix Antoine Tshisekedi ont fait de lui un ennemi des militants de la diaspora congolaise.

En 2017, il avait annulé son dernier concert prévu à l’Olympia mais on peut le dire l’artiste s’en est sorti vainqueur cette fois ci avec ce concert qui affichait complet.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | Présidentielle 2020 : Plus de trois millions d’électeurs ont retiré leurs cartes (Communiqué)

Présidentielle 2020 : L’opposition dénonce l’envoi d’observateurs pour le scrutin

Le Gouvernement ivoirien apporte un appui à la mise à niveau des entreprises industrielles dans la filière ananas

Présidentielle 2020 : La plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections (POECI) appelle à la fin des violences

Manifestations en Angola : une centaine d'arrestations (gouvernement)

Publicite
Publicite