SpokenWord, ''Slam'', ou une nouvelle forme d’art orale
0
 

Écouter
SpokenWord, ''Slam'', ou une nouvelle forme d’art orale

SpokenWord, ''Slam'', ou une nouvelle forme d’art orale

Didier N'Doli| d.ndoli@rti.ci | Lu 1471 fois | Publié

Projet d’art oratoire (Slam, conte, griots, récits…) du Goethe-Institut en Afrique subsaharienne, le spokenWord Projet qui a démarré en Afrique du Sud s’est achevé à Abidjan, le Jeudi 05 Décembre 2013 avec le sacre de N’Guessan David Djoko dit ‘’l’étudiant’’ comme meilleur Slameur de Côte d’Ivoire.

Le SpokenWord Project du Goethe-Institut de l’Afrique subsaharienne veut identifier les possibilités de documenter cette forme d'art oral et accentuer la visibilité de celle-ci en Afrique comme à l'étranger. Les principes du jeu prévoyaient en compétition 10 personnes qui prolongeront dans leur prestation l’histoire des 02 vainqueurs des éditions précédentes (Bamako, Yaoundé, Johannesburg, Nairobi, Luanda…). Chacun des participants devra choisir un film sur lequel il devra réfléchir et voir comment il pourra à son tour raconter la suite de l’histoire. Après une présélection qui a été faite le 22 Octobre 2013 à 16h au Goethe-Institut à Abidjan où une vingtaine d’artistes SpokenWord se sont présentés, le Jury constitué de Icks Fontaine, de Michel Kipré sous la direction artistique de l’artiste ivoirien Kajeem a choisi les 10 meilleurs pour cette finale du 05 Décembre 2013 au PAM’s Club à Abidjan. Avec pour but relatif de garder trace des performances et mettre des artistes en relation, cette finale a vu les slameurs PHILO, serge Amessan, Big Jo, Malick Coulibaly, Zako Olili, Amy Bamba, Zakola, Minda, N’galazo et l’étudiant en compétition. Ce dernier, s’inspirant du texte de la lauréate du Cameroun, avec un ton simple, bordé d’un langage mi soutenu et mi familier, ‘’l’étudiant’’, a su relaté le vécu, le présent, en exposant de façon cru et dévoilé, une vie, la tienne peut être mais un slam plein de sens qui ont su séduire à la fois le jury mais aussi toute l’assistance. ‘’Je demande à toute la jeunesse de se mettre à la plume, d’écrire toute leur vie, car j’ai commencé comme cela, en écrivant toute ma vie. Nous sommes certes diplômés mais la vie ne nous laisse guère le choix. On se doit donc de prendre notre plume et d’écrire. Ecrivez car toute votre vie en dépend ensuite racontez là et vous verrez…’’ tenait à dire le vainqueur de ce Spoken Word, N’Guessan David Djoko alias l’étudiant. Les heureux vainqueurs ont tous les deux reçu un billet d’avion tous frais payés pour Johannesburg en Afrique du Sud et Bamako au Mali pour le 1er et le 2è. Le projet veut donc accroître les liens entre les scènes assez autonomes du mouvement spokenword dans différentes villes et pays d'Afrique sub-saharienne tout en démontrant l'importance acquise par le spoken-word sur le continent, favorisant par là une meilleure réception globale de cette forme artistique.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Présidentielle au Togo: l'opposition appelle le peuple à "défendre la vérité des urnes"

Faure Gnassingbé remporte la présidentielle au Togo, selon les résultats provisoires de la CENI

La Chine interdit "complètement" le commerce et la consommation d'animaux sauvages

Des jeunes handicapés souhaitent bénéficier du programme « Agir pour les jeunes phase 2 »

Miss CI 2020: Ly Ramata invite les candidates au concours à être des modèles