Côte d\'Ivoire: Alassane Ouattara a présidé mardi à Abidjan le défilé militaire marquant le 52e anniversaire de l\'indépendance.
0
 

Écouter
 Côte d\'Ivoire: Alassane Ouattara a présidé mardi à Abidjan le défilé militaire marquant le 52e anniversaire de l\'indépendance.

Côte d\'Ivoire: Alassane Ouattara a présidé mardi à Abidjan le défilé militaire marquant le 52e anniversaire de l\'indépendance.

AFP | Lu 1015 fois | Publié

Le chef de l`Etat ivoirien Alassane Ouattara a présidé mardi à Abidjan le défilé militaire marquant le 52e anniversaire de l'indépendance du pays, dans un climat de tension après des attaques ayant tué dix militaires depuis ce week-end. Des détachements de la nouvelle armée mise en place depuis la crise politique de 2010-2011, les Forces républicaines (FRCI), ont défilé sur l'esplanade du palais présidentiel devant plusieurs centaines de personnes, le président de l`Union européenne (UE) Herman Van Rompuy en invité d'honneur, le gouvernement et de nombreuses personnalités. Pour la fête nationale de cette ex-colonie française, un important dispositif sécuritaire avait été déployé dans le quartier du Plateau (centre-ville) qui abrite la présidence. Six militaires et un assaillant sont morts dans une attaque lancée lundi par des inconnus contre le camp militaire d`Akouédo, dans le nord d`Abidjan, au lendemain de la mort de quatre soldats dans deux assauts dans un autre quartier. Le ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko a accusé des miliciens et militaires fidèles à l'ex-président Laurent Gbagbo, lors d`un entretien mardi sur Radio France Internationale (RFI). Dans un discours radiotélévisé lundi soir, M. Ouattara a menacé lundi ceux qui entendent "créer une psychose", assuré que l`insécurité est désormais limitée à des "poches résiduelles" et affirmé que la réorganisation de l'armée, jugée balbutiante par de nombreux observateurs, est sur les rails après la crise postélectorale (décembre 2010-avril 2011) ayant fait quelque 3.000 morts.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La ministre Bakayoko-Ly Ramata salue la création d’un centre féminin d’éveil religieux à Tafiré

Mali: un nouveau chef du Haut conseil islamique succède à l'imam Dicko

Soudan: la contestation suspend les discussions avec l'armée, veut intensifier le mouvement

Nouvelle attaque jihadiste au Mali: 11 soldats tués selon le gouvernement

Un château d’eau pour le village d’Amanikro (commune de Bouaké)