Côte d\'Ivoire: Retour au calme à Dabou, après une attaque d’inconnus armés
0
 

Écouter
Côte d\'Ivoire: Retour au calme à Dabou, après une attaque d’inconnus armés

Côte d\'Ivoire: Retour au calme à Dabou, après une attaque d’inconnus armés

AFP | Lu 1871 fois | Publié

Des tirs nourris étaient entendus jeudi matin depuis plusieurs heures à Dabou, ville du sud de la Côte d`Ivoire proche d`Abidjan, ont raconté des habitants à l'AFP. "Depuis hier (mercredi) à 23H00 (locales et GMT), on entend des tirs très nourris, comme s`il y avait des combats entre deux camps. Cela se poursuit ce matin, personne n`a pu sortir, nous sommes terrés dans nos maisons", a déclaré par téléphone un résident de Dabou (environ 50 km à l`ouest d`Abidjan)."Il y a des échanges de tirs dans la ville, notamment non loin du camp des Forces républicaines" (FRCI, armée), a indiqué un autre habitant, évoquant des tirs de kalachnikov. Le commissariat de police, la brigade de gendarmerie et les camps militaires de la ville ont été pris pour cible par des assaillants, a-t-on appris après les combats qui ont fait deux morts du côté des populations civiles. Ces personnes seraient des boulangers, précisent des habitants de la ville. Les forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) procèdent à des ratissages dans la ville. Au même moment, des combats avaient également éclatés à Jaqcueville, une ville séparée de Dabou par la lagune, entre les FRCI et des assaillants. Ces derniers ont été repoussés au terme des affrontements. Cet incident survient après une récente série d`attaques dans la capitale économique ivoirienne et ses environs, qui ont brusquement fait monter la tension plus d`un an après la fin de la crise postélectorale (décembre 2010-avril 2011) ayant fait quelque 3.000 morts. Dix militaires ont été tués les 5 et 6 août à Abidjan, notamment dans une attaque contre un camp de l`armée. Le gouvernement a accusé des miliciens et militaires partisans de l`ex-président Laurent Gbagbo. Le parti de M. Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI), a rejeté ces allégations et réclamé des enquêtes.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L’ancienne ministre des finances du Liberia Antoinette Sayeh, est nommée Directrice Générale Adjointe du FMI.

Malawi: le Parlement fixe de nouvelles règles pour la nouvelle présidentielle en mai

Le procès en appel de Jacques Mangoua reporté au 24 mars

Lutte contre l’apatridie : le HCR et le gouvernement ivoirien saluent les progrès réalisés

Les inscriptions aux examens scolaires à grands tirages prennent fin le 28 février (DECO)