Daniel Kablan Duncan, Ministre ivoirien des Affaires Etrangères: “Personne ne peut arrêter la marche du pays”
0
 

Écouter
Daniel Kablan Duncan, Ministre ivoirien des Affaires Etrangères: “Personne ne peut arrêter la marche du pays”

Daniel Kablan Duncan, Ministre ivoirien des Affaires Etrangères: “Personne ne peut arrêter la marche du pays”

Nord-Sud | Lu 1080 fois | Publié

Le ministre des Affaires étrangères, Daniel Kablan Duncan, a expliqué, hier, que les attaques de ces derniers jours ne réussiront pas à décourager les investisseurs. Ceux qui pensent que les menaces de déstabilisation du pays vont freiner l’arrivée des investisseurs doivent se raviser. Hier, lors d’une conférence de presse qu’il a animée à son cabinet, au Plateau, sur les activités diplomatiques, Daniel Kablan Duncan, ministre des Affaires étrangères, a assuré que personne ne pourra arrêter la marche de la Côte d’Ivoire vers son développement. «Ces attaques sont les derniers soubresauts de quelques gens qui n’ont pas encore compris que la période de l’affrontement est passée et qu’il est maintenant question de reconstruire la Côte d’Ivoire. Il y a quelques rêveurs qui pensent qu’ils peuvent freiner la dynamique du développement de notre pays, mais ils sont heureusement une minorité», a déclaré le chef de la diplomatie ivoirienne qui soutient que ces actions de déstabilisation ne pourront plus prospérer. Daniel Kablan Duncan a assuré que la Côte d’Ivoire a «tous les moyens pour contenir ces déstabilisateurs qui sont d’ailleurs connus». L’ancien Premier ministre s’est réjoui que le sort des ennemis de la paix qui sont au Libéria soit déjà scellé. «Le ministre de la Défense vous en dira plus», a-t-il indiqué. Parlant de ceux qui seraient tapis dans l’ombre au Ghana, Daniel Kablan Duncan a fait savoir que leur cas fait l’objet de discussions entre les autorités des deux pays. Selon lui, ce dossier sera réglé dans les semaines à venir. «Le président Ouattara a rencontré le nouveau président ghanéen, John Dramani. Il y aura une accélération autour de ce dossier. D’ailleurs, le président ghanéen fera une visite officielle en Côte d’Ivoire le 7 septembre prochain et cette question sera réglée très rapidement», a-t-il révélé. Aussi, a-t-il appelé les Ivoiriens à «dormir sur leurs deux oreilles» et à faire confiance à l’équipe gouvernementale. Faisant le point des activités diplomatiques, le ministre s’est félicité des voyages fructueux entrepris par le président de la République, Alassane Ouattara, depuis le mois de juillet. Selon lui, ces déplacements ont permis à la Côte d’Ivoire de se repositionner sur l’échiquier international, mais surtout, ont favorisé un flux important d’hommes d’affaires en Côte d’Ivoire. Selon le conférencier, ce regain d’intérêt, qui fait que les investisseurs se bousculent sur les bords de la Lagune Ebrié, contribuera à faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent d’ici l’an 2020.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La jeunesse de Dabakala appelée à soutenir les efforts de développement du président Ouattara

Deux enfants décédés à Grand-Morié suite à une intoxication alimentaire

La construction d’un foyer d’accueil, une nécessité pour pallier les grossesses en milieu scolaire à Niakara (Responsable Ong)

Les deux communautés en conflit à Béoumi s’engagent dans une paix perpétuelle

Bouna : Des jeunes font tomber des bâches sur des invités à l’intronisation d’un chef pour manifester leur opposition à cette cérémonie