Le Liberia rouvre partiellement ses frontières avec la Côte d\'Ivoire
0
 

Écouter
Le Liberia rouvre partiellement ses frontières avec la Côte d\'Ivoire

Le Liberia rouvre partiellement ses frontières avec la Côte d\'Ivoire

AFP | Lu 1015 fois | Publié

Le gouvernement libérien a annoncé, vendredi, la réouverture partielle des frontières avec la Côte d\'Ivoire, qui avaient été fermées le 9 juin après une attaque dans le sud-ouest de la Côte d\'Ivoire ayant fait au moins 18 morts dont sept Casques bleus nigériens.

Le gouvernement du Liberia "a décidé d'ouvrir partiellement les frontières Est du pays, côté Maryland, avec la Côte d'Ivoire. Ce corridor sera ouvert de 8H00 à 16H30 chaque jour", a indiqué le ministère de l'Information dans un communiqué. Cette réouverture partielle a été décidée pour remédier aux difficultés rencontrées par les commerçants transfrontaliers et les populations de la région qui souffrent du mauvais état des routes entre Monrovia et le Maryland, selon ce texte. "Les agents de sécurité ne permettront qu'une circulation très limitée, essentiellement pour l'acheminement de nourriture, de médicaments, de carburant et de matériau de construction", a cependant précisé le ministère. Le gouvernement libérien a assuré que les services de sécurité ivoiriens et libériens continueraient à travailler ensemble pour surveiller les frontières, en vue de leur réouverture complète dès que la situation s'améliorerait. Meurtri durant la crise postélectorale en Côte d'Ivoire (décembre 2010-avril 2011) qui avait fait quelque 3.000 morts, l'Ouest ivoirien a connu une série d'opérations sanglantes ces derniers mois. Sept Casques bleus nigériens de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) avaient été tués le 8 juin. Cette attaque a été attribuée par le pouvoir ivoirien à des fidèles de l'ex-président Laurent Gbagbo basés au Liberia. Fin juillet, le Liberia avait annoncé l'arrestation de quatre personnes soupçonnées d'être impliquées dans cette attaque. Zd/lbx/jlb
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La ministre Bakayoko-Ly Ramata salue la création d’un centre féminin d’éveil religieux à Tafiré

Mali: un nouveau chef du Haut conseil islamique succède à l'imam Dicko

Soudan: la contestation suspend les discussions avec l'armée, veut intensifier le mouvement

Nouvelle attaque jihadiste au Mali: 11 soldats tués selon le gouvernement

Un château d’eau pour le village d’Amanikro (commune de Bouaké)