Côte d\'Ivoire: élections régionales et municipales le 24 février 2013
0
 

Écouter
Côte d\'Ivoire: élections régionales et municipales le 24 février 2013

Côte d\'Ivoire: élections régionales et municipales le 24 février 2013

AFP | Lu 1057 fois | Publié

Les élections régionales et municipales se tiendront en Côte d\'Ivoire le même jour, le 24 février 2013, afin de \"réaliser des économies\" et \"d\'accélérer la politique de décentralisation\", a-t-on appris jeudi de source gouvernementale.

"Après la tenue des élections du président de la République et des députés à l'Assemblée nationale, il apparaissait nécessaire que se déroulent dans les délais les plus rapprochés les élections locales devant permettre la mise en place des Conseils municipaux et des Conseils régionaux", selon un communiqué publié à l'issue du Conseil des ministres qui s'est tenu mercredi. "L’organisation simultanée de ces deux élections à la date du 24 février 2013, comme proposé par la Commission électorale indépendante (CEI), permettra de réaliser des économies au plan financier, de gagner du temps dans l’achèvement des chantiers ouverts par les collectivités territoriales supprimées, et d’accélérer la mise en oeuvre de la nouvelle politique de décentralisation adoptée par le gouvernement", a souligné le Conseil dans ce communiqué. Des élections législatives partielles se tiendront par ailleurs le 3 février 2013 dans des circonscriptions où le scrutin du 11 décembre 2011 avait été annulé par le Conseil constitutionnel en raison d'irrégularités et dans d'autres en raison du décès des députés élus. Les législatives, boycottées par le Front populaire ivoirien (FPI) de l'ex-président Laurent Gbagbo, détenu à La Haye par la Cour pénale internationale (CPI), avaient été remportées par le Rassemblement des républicains (RDR) de M. Ouattara. Premier ex-chef d'Etat remis à la CPI, Laurent Gbagbo est soupçonné d'être "co-auteur indirect" de crimes contre l'humanité commis pendant les violences postélectorales de 2010-2011. Son refus de céder le pouvoir à son rival élu, l'actuel président Alassane Ouattara, avait plongé le pays dans une crise qui avait fait 3.000 morts.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Grand-Bassam accueille un atelier pour l’actualisation de la cartographie des conflits en Côte d’Ivoire

Ouverture d’un symposium sur le droit à l’éducation et l’inclusion dans les politiques et pratiques éducatives

Création d'un nouvel organe en charge de l’identification des personnes dénommé Office national de l’état civil et de l’identification (ONECI)

Une Fondation lance un projet pour l’autonomisation économique de la femme

Plus de 8 000 enfants migrants enregistrés dans l’espace Côte d’Ivoire, Burkina Faso et Mali