Afrique du Sud: des grévistes bloquent brièvement des non-grévistes sous terre
0
 

Écouter
Afrique du Sud: des grévistes bloquent brièvement des non-grévistes sous terre

Afrique du Sud: des grévistes bloquent brièvement des non-grévistes sous terre

AFP | Lu 1378 fois | Publié

Des mineurs sud-africains en grève ont entravé lundi matin les accès d\'un puits du groupe d\'Amplats encore en activité près de Rustenburg (nord) provoquant des heurts avec la police et piégeant momentanément sous terre environ 800 non-grévistes, a-t-on appris de sources concordantes.

"Je suis au puits de Bathopele, notre puits est le seul qui travaille encore et il y a des gens dehors qui se battent avec la police, j'ai peur et je ne sais pas comment on va sortir", a déclaré une mineure, femme dans un interview téléphonique diffusée à la mi-journée par la radio publique SAfm. Au moment où elle s'exprimait, 800 mineurs se trouvaient sous terre. La police régionale n'était pas en mesure confirmer l'incident qui semblait terminé en début d'après-midi, selon un des meneurs de la grève chez Amplats, Gaddhafi Mdoda. De "nombreux" grévistes ont marché sur le puits dans la matinée "pour demander à la direction de libérer les collègues sous terre pour qu'ils puissent rejoindre les grévistes et se battre ensemble" et "il y a eu des heurts avec la police quand celle-ci a essayé de les disperser", a-t-il dit à l'AFP. "A l'heure qu'il est, ils ont été dispersés", a-t-il ajouté, accusant la direction de jeter de l'huile sur le feu en envoyant des SMS menaçant de licenciement ceux qui ne viennent pas travailler. De son côté, la non-gréviste interrogée par SAfm a affirmé qu'elle avait peur de ses collègues en grève car "ils vivent au même endroit que nous et si nous ne restons pas à la maison, ils peuvent venir et tuer notre famille". "Et Amplats s'en fout", a-t-elle ajouté. La tension dans la région de Rustenburg reste vive en raison de la grève qui se poursuit depuis plus de trois semaines chez Amplats, numéro un mondial du platine et filiale du géant Anglo American. Les grévistes réclament de fortes hausse de salaires et campent sur leurs revendications, en dépit du licenciement annoncé vendredi de 12.000 d'entre eux.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Sénégal est l'invité d'honneur au 13e FEMUA qui se tiendra du 14 au 19 avril à Abidjan

Burkina: six militaires tués ce mardi dans une embuscade dans l'Est

Coronavirus: trois nouveaux cas en Allemagne (ministère bavarois de la Santé)

Les transporteurs du Gôh adhèrent au projet de création de coopérative régionale de Transport

Les populations du Kabadougou appelées à éviter d’attendre les ultimes instants dans le processus de renouvellement des CNI